Pierre Leroux et la philosophie de l'histoire littéraire

par Yann Pavie

Thèse de doctorat en Langue et littérature françaises

Sous la direction de Bruno Viard.

Le président du jury était Vincent Vivès.

Le jury était composé de Bruno Viard, Vincent Vivès, Thierry Galibert, Abdellah Stitou.

Les rapporteurs étaient Vincent Vivès, Thierry Galibert.


  • Résumé

    « L'art, c'est la vie qui s'adresse à la vie » écrivait Pierre Leroux. Ces mots très simples proposent en vérité un programme complet. Socialiste, philosophe, critique littéraire et journaliste, Pierre Leroux a développé une théorie de l'évolution vitale sur tous les fronts ; l'agriculture, la politique, et aussi la littérature qui obéit aux mêmes lois de développement, à une même doctrine de la perfectibilité. Cette thèse vise à expliquer comment Leroux inscrit sa critique littéraire au coeur de sa philosophie de l'histoire, dans ce qu'il appelait la philosophie de l'histoire littéraire. Il s'agit de comprendre à la fois la tradition philosophique dans laquelle il s'inscrit, en regard des nombreuses philosophies de l'histoire qui se sont développées en France et en Allemagne depuis le XVIIIème siècle, quels sont les tenants et aboutissants de cette doctrine de la perfectibilité appliquée à la littérature, en synchronie comme en diachronie, en quoi la littérature tient une place capitale dans ce système, et quel a été son impact sur les auteurs de son temps, notamment George Sand dont il influença beaucoup les oeuvres à partir de 1837. A la fois continuateur de Perrault, de Rousseau, de Germaine de Staël, et de Saint-Simon, Leroux a accueilli favorablement dès 1830 le cri de douleur des romantiques qui raisonnait dans toute l'Europe, et théorisait « le style symbolique » tout en les mettant en garde contre les dérives que pouvait entrainer une littérature passéiste, faite uniquement pour les yeux, préférant les encourager à suivre la voie du progrès continu, et à se faire les vrais représentants de leur époque dans un siècle de douleur et de désir.

  • Titre traduit

    Pierre Leroux and philosophy of literary history


  • Résumé

    Pierre Leroux used to say: 'Art is life which is speaking to life'. These simple words offer a truly full program. Socialist, philosopher, literary critic and journalist, Pierre Leroux (17971871 developed a theory of vital evolution on all fronts; agriculture, politics, and literature which also obeys the same laws of development, the same doctrine of perfectibility. This thesis aims at explaining how Leroux entered his literary criticism at the core of his philosophy of history, in what he called the philosophy of literary history. This work deals with understanding both the philosophical tradition to which he belongs, comparing with the numerous philosophies of history that have developed in France and in Germany since the eighteenth century. It is about what the ins and outs of this doctrine of perfectibility which has been applied to literature are, as well as its synchrony and diachrony, and about the crucial place literature holds ; and what its impact on the authors at the time was, including George Sand. Pierre Leroux had influenced many of her works from 1837. Thanks to Perrault's, Rousseau's, Germaine de Stael's, and Saint-Simon's legacy, Leroux welcomed in 1830 the romantic call of pain that was heard throughout Europe, and theorized "the symbolic style" while warning them, for instance Victor Hugo and Alphonse de Lamartine, against the drifts that an outdated literature which focused itself on the form could cause. Thus, Pierre Leroux used to preferred to encourage them in order to follow the path of constant improvement, and to make them become the true representatives of their time in a century of pain and desire.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Informations

  • Détails : 2 vol. (530 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 498-524. Index

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de lettres et sciences humaines (Fenouillères).
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.