Sustainable development and strategic alliances : four essays on implications of firms' environmental performance for their cooperative strategies

par Anne Norheim-Hansen

Thèse de doctorat en Sciences de Gestion

Sous la direction de Pierre-Xavier Meschi.

Le président du jury était Frédéric Prévot.

Le jury était composé de Pierre-Xavier Meschi, Frédéric Prévot, Pierre Dussauge, Ulrike Mayrhofer, Ludovic Dibiaggio.

Les rapporteurs étaient Pierre Dussauge, Ulrike Mayrhofer.

  • Titre traduit

    Développement durable et alliances stratégiques : quatre essais sur les implications de la performance environnementale des entreprises pour leur stratégie coopérative


  • Résumé

    Les alliances stratégiques sont devenues autant une nécessité qu'un choix pour les entreprises afin d'être compétitif sur les marchés d'aujourd'hui. Toutefois, faire fonctionner les alliances stratégiques n'est pas une évidence. Des taux de défaillance entre 30% et jusqu'à 70% ont été régulièrement signalés. Un nombre important de recherches a examiné comment ces chiffres pouvaient être améliorés. La sélection de partenaires a été identifiée comme l'un des facteurs clés de la réussite. En fait, les attributs spécifiques de chaque partenaire, influant même sur la sélection de ces mêmes partenaires, ont tendance à avoir des effets boule de neige au-delà de la phase de formation, jusqu'aux phases de conception et de post-formation. S'appuyant sur des recherches antérieures étudiant l'attribut « réputation », cette thèse vient combler une lacune en explorant le rôle que peut jouer la réputation pour la performance environnementale dans la détermination des avantages individuels et communs dans les différentes phases des alliances stratégiques. Dans quatre essais indépendants mais interconnectés, des questions de recherche spécifiques sont théoriquement examinées sous la « Natural-Resource-Based View (NRBV) » et la « Strategic Cognition Perspective ». Les hypothèses de l'étude sont testées empiriquement à partir des données recueillies auprès des PDG et des cadres supérieurs dans 176 entreprises manufacturières norvégiennes.


  • Résumé

    Strategic alliances have become as much a necessity as a choice for companies to be competitive in today's markets. However, making strategic alliances work is not evident. Failure rates between 30% and as high as 70% have been regularly reported. A substantial stream of research has examined how these numbers can be improved. Partner selection has been identified as a key success factor. In fact, partner-specific attributes, affecting which partners are selected, tend to have snowball effects beyond the formation phase to the design and postformation phases. Building on previous studies investigating the attribute of reputation, this thesis fills a gap by exploring the role reputation for environmental performance can play in determining firm-specific and joint competitive advantages in the different phases of strategic alliances. In four individual but connected Essays, specific research questions are theoretically examined under the Natural-Resource-Based View (NRBV) and Strategic Cognition Perspective. The study's hypotheses are empirically tested using data collected from CEOs and top managers in 176 Norwegian manufacturing firms.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Informations

  • Détails : 1 vol. (214 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 194-214

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Schuman). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de droit, science politique et économie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : AIX TD 3247
  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.