Le rôle des transferts de fonds dans un contexte de variabilité climatique : le cas des pays d'Afrique de l'Ouest

par Rémi Generoso

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Cécile Couharde et de Christophe Z. Guilmoto.

Soutenue en 2013

à Versailles-St Quentin en Yvelines .


  • Résumé

    L'objectif de cette thèse est d'analyser les interactions entre phénomènes migratoires et clima-tiques en Afrique de l’ouest et en particulier dans les pays caractérisés par un climat sahélien. Nous concentrons notre recherche sur le rôle prépondérant joué par les transferts de fonds issus de la migration face aux risques liés à la variabilité des précipitations en Afrique de l'ouest. Au niveau microéconomique, nous montrons que les envois de fonds sont guidés par des motifs d’assurance et qu’ils améliorent la capacité des ménages à faire face aux risques d’insécurité alimentaire causés notamment par les fluctuations inter en intra-annuelles des précipitations. Nos résultats montrent toutefois qu’une partie importante de ces transferts de fonds sont dé-pensés en consommation courante et qu'ils n’ont aucun impact sur la pauvreté lorsque celle-ci est mesurée par les actifs détenus par les ménages. D’un point de vue macroéconomique, une dépendance trop forte des ménages aux transferts de fonds afin d’assurer un niveau minimal de consommation conduit sur une augmentation des importations de biens de premières né-cessités agissant alors comme une véritable contrainte extérieure à moyen-long terme. Nos résultats montrent à ce titre, que les transferts de fonds conduisent à une augmentation des importations agricoles en l’absence d’effet d’entrainement suffisant des transferts de fonds sur la capacité de production des pays d’Afrique de l’ouest caractérisés par un climat de type sahélien.

  • Titre traduit

    The role of migrant remittances in a context of climate variability : the case of West African countries


  • Résumé

    The aim of this PhD thesis is to analyze the links between migration process and climate variability in West Africa and especially in those countries characterized by a Sahelian climate. Our estimations highlight the important role of remittances toward precipitation variability in West Africa. At the microeconomic level, we show that migrant remittances enhance households coping capacities to deal with the negative impact of drought on vulnerability to food insecurity. However, remittances are mostly spent to maintain consumption over time and our results show that they have non significant impacts on poverty when mesured by households productive assets. In a macroeconomic perspective, an increased dependency to remittances may be exerted if remittances are spent in basic consumer goods. They can encourage an increase in the demand exceeding the production capacity of the economy. In return, remittances have no or not enough spillover effects. Our results indicate that any positive shock on remittances leads to a small increase in agricultural value added, without significant impact on GDP. Thus, spillover effects of remittances are low in the short term. Remittances positive shocks lead in return to a rise in agricultural imports by in sahelian countries while a rainfall shock leads to an immediate decline in agricultural production.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol.(258 p.)
  • Annexes : Bibliogr.p. 223-229

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.