Les spécificités des coopérations et de leurs modalités de mise en oeuvre dans le cas de la construction et de la gestion simultanées d'un risque hybride et potentiel : une étude empirique exploratoire sur le terrorisme biologique

par Julie Boumrar

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Pascal Corbel.

Soutenue en 2013

à Versailles-St Quentin en Yvelines .


  • Résumé

    Cette recherche s’intéresse aux spécificités des coopérations et de leurs modalités de mise en oeuvre dans le cas de la construction et de la gestion simultanées d’un risque hybride et potentiel pour favoriser l’action collective entre des acteurs qui appartiennent à des mondes hétérogènes - le risque de terrorisme biologique -. Cette problématique peut se décliner ainsi : · Quels sont les impacts relatifs à la simultanéité entre construction et gestion d’un risque, à son « hybridité » et à sa potentialité sur la gestion de ce risque ? · Quelles sont les forces à équilibrer et les formes de coopération à privilégier ? · Quels rôles jouent la confiance et la coordination dans le cas de la simultanéité entre construction et gestion d’un risque «hybride » et potentiel ? L’objectif de cette recherche est de comprendre comment un travail mobilisant plusieurs acteurs appartenant à des structures diverses peut être mis en place et faire émerger une forme d’organisation particulière de construction d’une expertise collective à la croisée de plusieurs mondes organisationnels. Cette recherche a permis de mettre en évidence un cadre commun pour les acteurs impliqués pour pouvoir anticiper les risques de terrorisme biologique et de mieux comprendre les conditions et contenus des relations entre les acteurs impliqués. Il en ressort un large éventail des connaissances à mobiliser qui engendre une nécessité mais également des difficultés de coopérations, une cohabitation des relations formelles et informelles, la confiance comme facilitateur des coopérations et la nécessité de la coordination pour un sujet faisant intervenir un nombre variable d’acteurs de culture et de compétences hétéroclites

  • Titre traduit

    Specificities of cooperation in the case of the simultaneous construction and management of an hybrid and potential risk : An empirical exploratory study on biological terrorism


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    This research adresses the following question: what are the variables (cooperation, trust, coordination) of interorganizational relationships mobilized for the risk management of bioterrorism ? We have a close look at the variables of interorganizational relationships that may be mobilized to facilitate a collective action by actors belonging to heterogeneous worlds, in order to develop an efficient management policy of a hybrid risk – bioterrorism risks. This issue may be put as four differents questions : • processes and forms of cooperation, that have to be implemented ? • role of trust and what are its influences? • importance of coordination in a context charactarized by limited resources and an ever changing environment ? • respective roles of the context of the risk and of its representation in the eyes of the actors? The objective of this research is to understand how a work involving many actors belonging to different organisations can be achieved and can enable the emergence of a particular form of organization in order to construct a collective expertise at the crossroads of several organizational worlds. This research highlights a common framework for stakeholders to anticipate the risk of bioterrorism and to better understand the conditions and contents of relationships between the actors involved. Difficulties of cooperation, coexistence of formal and informal relationships, trust as a facilitator of interorganizational relationships and the need for coordination for a subject involving a variable number of actors of heterogeneous culture and skills. It appears therefore a wide range of knowledge to mobilize that creates a necessity but also the difficulties of cooperation, coexistence of formal and informal relationships, trust as a facilitator of interorganizational relationships and the need for coordination for a subject involving a variable number of actors of heterogeneous culture and skills

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (373 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 352-373

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 363.1 BOU

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFT 13/VERS/025S
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.