Perspectives de thérapies cellulaires dans le myélome multiple

par Christelle Mazurier

Thèse de doctorat en Biologie cellulaire

Sous la direction de Luc Douay.

Soutenue en 2013

à Versailles-St Quentin en Yvelines .


  • Résumé

    Le myélome multiple est une hémopathie maligne, fréquente, souvent incurable, caractérisée par une prolifération plasmocytaire clonale, une ostéolyse, une anémie, une insuffisance rénale et une hypercalcémie. Le traitement repose sur l'administration de chimiothérapies suivie ou non d'une greffe de cellules souches hématopoïétiques autologue ou allogénique. Mon travail s'est inscrit dans une démarche de recherche translationnelle avec pour objectif de nouvelles applications de thérapie cellulaire. Dans un premier temps, j'ai étudié la possibilité d'élaborer une approche de thérapie cellulaire autologue par vaccination anti-tumorale pour éradiquer le développement plasmocytaire. Dans un second temps j'ai analysé, le rôle éventuel des cellules souches mésenchymateuses (CSM) dans l'ostéolyse. Pour finir, je me suis intéressée aux mécanismes responsables des propriétés immunomodulatrices des CSM afin de les utiliser comme cellules accessoires pour atténuer la toxicité de l'allogreffe.

  • Titre traduit

    Cell therapy perspectives in multiple myeloma


  • Résumé

    Multiple Myeloma (MM) is a frequent haematological disorder, often incurable, characterized by a clonal plasma cell proliferation, anemia, kidney insufficiency and hypercalcemy. Current treatments are based on the administration of chemotherapies followed by autologous or allogenic hematopoietic stem cells transplantation. My work is a translational research work which finally aims at developing new cell therapy protocols. First, I have studied the feasability of developing autologous anti-tumoral vaccination to eradicate the plasma cell development. Secondly I have analyzed the putative role of Mesenchymal stem cells (MSC) in osteolysis. Finally, I have focused on mechanisms responsible of immunosuppressive properties of MSC to use them as accessory cells to attenuate the toxicity of the allograft.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (136 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. [112]-136. Index

Où se trouve cette thèse ?