Evaluation des effets de molécules à visée neuroprotectrice dans un modèle in vivo de neuroinflammation chez le rat : étude mécanistique et caractérisation du modèle au cours du temps

par Claire Tronel

Thèse de doctorat en Sciences de la Vie et de la Santé

Sous la direction de Daniel Antier et de Nicolas Arlicot.

Soutenue le 05-12-2013

à Tours , dans le cadre de École doctorale Santé, Sciences Biologiques et Chimie du Vivant (Centre-Val de Loire) , en partenariat avec SST/12/U INSERM 930 - IC- Imagerie et Cerveau (eq 1 2 3 & 4) (équipe de recherche) .

Le président du jury était Guylène Page.

Les rapporteurs étaient Myriam Bernaudin, Stéphane Melik Parsadaniantz.


  • Résumé

    La mise au point de médicaments ciblant la neuroinflammation, une composante importante de la physiopathologie des maladies neurodégénératives, fait l’objet de nombreuses recherches. Dans ce travail de thèse, nous avons étudié les effets de deux molécules potentiellement anti-inflammatoires et neuroprotectrices : l’hémine, un inducteur de l’hème oxygénase 1(HO-1) et ; le C16, un inhibiteur de la protéine kinase activée par l’ARN (PKR) dans un modèle de neuroinflammation in vivo par injection intrastriatale d’acide quinolinique (AQ) chez le rat. Nos résultats ont montré que l’induction de la HO-1 produit des effets délétères tandis que l’inhibition de la PKR induit des effets neuroprotecteurs et antiapoptotiques. Ce travail a par ailleurs permis de décrire l’évolution cinétique de la neuroinflammation sur 90 jours dans le modèle AQ, la capacité du tissu cérébral à se régénérer après la lésion et l’intérêt de ce modèle dans l’étude des effets d’agents neuroprotecteurs administrés au long cours.

  • Titre traduit

    Evaluation of potential neuroprotective molecules in an in vivo rat neuroinflammatory model : mechanistic study and time characterization


  • Résumé

    Neuroinflammation is a key part of the physiopathology of neurodegenerative diseases and is an interesting target in their treatment. In this PhD work, we studied the effects of two potentially anti-inflammatory and neuroprotective molecules, hemin and C16, in an in vivo rat model of neuroinflammation by intrastriatal injection of quinolinic acid (QA). We showed that heme oxygenase 1 (HO-1) induction by hemin has deleterious effects whereas inhibition of the protein kinase RNA activated (PKR) by C16 treatment induced neuroprotective and anti-inflammatory effects. Concurrently, we evaluated longitudinal evolution of neuroinflammation in our model. Results showed the kinetic of the inflammatory phenomena; the ability of cerebral tissue to recover integrity and the capability of this model to evaluate potential neuroprotective and anti-inflammatory drugs in a long-time study.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Tours. Service commun de la documentation. Bibliothèque de ressources en ligne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.