Impact psychologique des interventions en chirurgie orthognathique : Insatisfaction postopératoire et personnalité dimensionnelle

par Julie Battini

Thèse de doctorat en Psychologie clinique

Sous la direction de Robert Courtois et de Christian Réveillère.

Soutenue le 14-11-2013

à Tours , dans le cadre de École doctorale Sciences de l'homme et de la société (Tours) , en partenariat avec SHS/12/EA 2114 PAV (équipe de recherche) .

Le président du jury était Dominique Goga.

Le jury était composé de Sébastien Montel, Khadija Chahraoui, Jean-Paul Meningaud.

Les rapporteurs étaient Sébastien Montel, Khadija Chahraoui.


  • Résumé

    Objectifs : La chirurgie orthognathique induit un changement de la morphologie du visage. Les effets fonctionnels et esthétiques sont bien connus, mais les répercussions psychologiques sont plus difficiles à explorer. Cette recherche propose d’étudier 1) l’impact de la chirurgie orthognathique sur plusieurs variables psychologiques et sociales et 2) l’impact des traits de personnalité des patients insatisfaits sur l’insatisfaction postopératoire.Méthode : ce travail longitudinal inclut 288 patients devant subir une chirurgie orthognathique. Un auto-questionnaire a été distribué un mois avant l'intervention (T1), trois à six mois après (T2) et un an après (T3). Cinq études ont été menées. les trois premières évaluent l'impact de la chirurgie orthognathique sur la santé mentale (GHQ-28), l'estime de soi (SEI), l'image du corps (MBSRQ et SATAQ), la qualité de la vie (WHOQOL-BREF) et la personnalité (BFI). La quatrième porte sur la validation d'outils de mesure de la satisfaction opératoire. La cinquième décrit les caractéristiques des patients insatisfaits et tente d'identifier des variables prédictives de l'insatisfaction. Résultats : Etude 1. Il existe une amélioration de la dépression sévère à T2 mais il n'y a pas d'amélioration de la santé mentale et de l'estime de soi à T3. L'image du corps est améliorée mais l'ivestissement de l'apparence n'évolue pas et les préoccupations liées au poids augmentent significativement. Etude 2. La qualité de vie est partiellement améliorée (relations sociales et santé physique) mais elle reste inférieure à celle de la population générale. Etude 3. Extraversion, agréabilité et névrosisme sont modifiés à T2 et se rapprochent de leur état initial à T3. La chirurgie améliore l'ouverture mais pas la conscience. Etude 4. Cinq échelles ont été validées afin d'appréhender la satisfaction postopératoire.: 1) échelle de satisfaction postopératoire, échelles de 2) soutien familial et social, 3) améliorations constatées de ma vie, 4) satisfaction liée à l'information et 5) qualité de la relation avec le chirurgien......

  • Titre traduit

    Psychological impact of interventions in orthognathic surgery : postoperative dissatisfaction and dimensional personality


  • Résumé

    Objectives :Orthognathic surgery induces a change in the morphology of the face. The functional and aesthetic effects are well known, but the psychological effects are more difficult to explore. This research proposes to investigate 1) the impact of orthognathic surgery on several psychological and social variables and 2) the impact of personality traits of dissatisfied patients on postoperative dissatisfaction. Method : this longitudinal research includes 288 patients undergoing orthognathic surgery. A self-administrated questionnaire was distributed one month before orthognathic surgery (T1), three to six months after (T2) and one year after (T3). Five studies were conducted. Three of them assess the impact of orthognathic surgery on mentalhealth (GHQ-28), self-esteem (SEI), body image (MBSRQ and SATAQ), quality of life (WHOQOL-BREF) and personality (BFI). The fourth focuses on the validation of tools for evaluating postoperative satisfaction. The fifth describes the characteristics of dissastisfied patients and attempts to identify predictors of dissatisfaction. Results : Study 1. There is an improvement of severe depression at T2 but there is no improvement of mental health and self-esteem at T3. Body image is improved but appearence orientation does not change and overweight preoccupations significantly increase; Study 2. Quality of life is partially improved (social relationships and physical health) but it remains lower than the general population's. Study 3. Extraversion, agreableness and neuroticism are modified at T2 and close to their original state at T3. The surgery improves openness but not consciousness. Study 4. Five scales have been validated to explore postoperative satisfaction : 1) scale of postoperative satisfaction, scales of 2) familial and social support, 3) improvements seen in my life, 4) satisfaction with the information and 5) quality of relationship with the surgeon.....


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Tours. Service commun de la documentation. Bibliothèque de ressources en ligne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.