Les survivances du vocatif dans le français parlé

par Christophe Bruno

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de Dairine O'Kelly.

Soutenue le 07-10-2013

à Toulon , dans le cadre de École doctorale Civilisations et sociétés méditerranéennes et comparées (Toulon) , en partenariat avec Laboratoire BABEL (La Garde, Var) (laboratoire) et de Babel (laboratoire) .


  • Résumé

    Les récents modèles d’intonation du français (Philippe Martin) ont mis en évidence l’existence d’une macro-syntaxe du discours à l’oral (Blanche-Benveniste). L’application de ces modèles à la tournure rhétorique appelée « apostrophe » apporte plusieurs éclairages sur le fonctionnement de cette tournure. Notamment, elle permet d’expliquer la distinction entre apostrophe référentielle (du type de l’appel) et apostrophe prédicative (du type de l’insulte). Fort de ces résultats, l’étude de la parole parlée fournit alors un compendium d’observations et d’outils applicables au matériel de la linguistique historique.

  • Titre traduit

    The remnants of vocative in french spoken


  • Résumé

    Recent models of French intonation (Philippe Martin) revealed the existence of a macro-syntax of speech (Blanche-Benveniste). The application of these models to rhetoric form called "apostrophe" provides many insights into the workings of this form. In particular, it helps to explain the distinction between referential apostrophe (the type of call) and predicative apostrophe (the type of insult). From these results, the study of the spoken language provides a compendium of observations and tools for historical linguistic research.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Toulon. Bibliothèque.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.