L’hypertexte et la lecture à l’écran : approches expérimentale et herméneutique

par Paulina Koszowska-Nowakowska (Koszowska)

Thèse de doctorat en Sciences de l'information et de la communication

Sous la direction de Philippe Dumas.

Le jury était composé de Bernard Lamizet, Imad Saleh, Serge Bouchardon, Franck Renucci.

Les rapporteurs étaient Bernard Lamizet, Imad Saleh.


  • Résumé

    Notre recherche a pour but de mettre à l’épreuve nos manières de lire à l’écran, afin d’amorcer une nouvelle réflexion sur la lecture hypertextuelle et son traitement informatisé. Lire à l’écran d’un ordinateur, signifie de saisir un objet textuel et visuel très complexe. Nous avons choisi d’étudier la perception, la structure et la construction de la lecture hypertextuelle non-linéaire à l’aide d’un outil oculométrique, appelé Eye-Tracking. Dans cette exploration, nous passons de la perception visuelle humaine à la construction du sens. A partir de nos préoccupations de départ concernant les relations entre l’intertextualité et l’hypertexte, nous cherchons à savoir comment le lecteur d’un hypertexte construit sa lecture ; est-ce qu'il trouve de la linéarité dans cette lecture fragmentaire ?Cette thèse se situe au croisement de plusieurs disciplines scientifiques, tels que la sémiotique et l’oculométrie, tout en restant ancrée dans les Sciences de l'Information et de la Communication, c’est pourquoi nos mesures d’Eye-Tracking nécessitent plusieurs phases de traitement des données. Ce travail porte sur le regard, mais aussi sur le comportement humain, c'est pour cela que nous tentons à décrire au même temps les processus perceptifs et cognitifs observés.L’objectif de notre recherche est aussi de démontrer qu’un texte numérique est à l’origine du changement des rapports : auteur, texte, lecteur , où la notion de contexte et de l’intertextualité changent la dimension. Ce travail s’inscrit dans la continuité de travaux menés dans le domaine de l’hypertexte (Jean Clément, George Landow, Olivier Ertzscheid, Luc Dall’Armellina, Christian Vandendorpe, Jean-Pierre Balpe, Serge Bouchardon, Raja Fenniche, etc.), mais son originalité constitue la partie expérimentale réalisée avec le dispositif Eye-Tracking.

  • Titre traduit

    Hypertext and reading the screen : approaches experimental and hermeneutics


  • Résumé

    Our research intended to test the way we read on the screen, to initiate new thinking about reading hypertext and computer processing. Read the computer screen, means to grasp an object very complex textual and visual. We chose to study perception, structure and construction of hypertextual reading non-linear with an eye-tracking tool, called Eye-Tracking. In this exploration, we move from the human visual perception to the construction of meaning. From starting our concerns regarding the relationship between intertextuality and hypertext, we want to know how the reader constructs a hypertext reading, is that it is the linearity in this fragmentary reading? This thesis lies stands at the crossroads of several disciplines, such as semiotics and eye tracking, while remaining rooted in Information Science and Communication, which is why our measures Eye-Tracking require several phases data processing. This work focuses on the eyes, but also human behavior, that is why we are trying to describe at the same time the perceptual and cognitive processes observed.The purpose of our research is to demonstrate that digital text is the source of change reports: author, text, reader, where the notion of context and intertextuality change the dimension. This work is a continuation of work in the field of hypertext (Jean Clement, George Landow, Olivier Ertzscheid, Luc Dall'Armellina Christian Vandendorpe, Jean-Pierre Balpe, Serge Bouchardon Raja Fenniche, etc.). but his originality is made with the experimental device Eye-Tracking.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Toulon. Bibliothèque.
See the Sudoc catalog libraries of higher education and research.