Viande rouge et cancer colorectal : le 4-hydroxynonénal est-il le chaînon manquant ?

par Sabine Dalleau

Thèse de doctorat en Pathologies, toxicologie, génétique et nutrition

Sous la direction de Françoise Guéraud et de Laurence Huc.

Soutenue en 2013

à Toulouse 3 .


  • Résumé

    La consommation de viande rouge augmente le risque de cancer colorectal. Cette association impliquerait des produits de peroxydation lipidique secondaires, formés spontanément à partir de la matrice alimentaire, ou pouvant résulter de l'oxydation des acides gras insaturés dans l'intestin par le fer héminique libéré pendant le processus de digestion. Parmi ces produits, le HNE, qui est un dérivé des acides gras n-6. NRF2 est un gène maître de la réponse antioxydante, capable d'induire l'expression de certains gènes codant pour des enzymes de détoxication de la cellule, y compris ceux qui sont impliqués dans la détoxication du HNE. NRF2 est connu pour être surexprimé dans divers types de cellules cancéreuses et dans les tumeurs, et est censé conférer à ces cellules un avantage de survie face au stress oxydatif. Ce travail établit pour la première fois qu'un haut niveau de NRF2 peut déjà être détecté dans des colonocytes pré-néoplasiques mutés pour Apc, ce qui leur confèrerait un gain de survie en présence de HNE par rapport aux colonocytes sains. Nous montrons également que cette différence de réponse peut être partiellement inversée en prétraitant ces cellules avec du curcumin ou du ptérostilbène, deux inducteurs naturels de NRF2. Ces deux composés engendrent de manière sélective une apoptose accrue chez les cellules mutées pour Apc et une meilleure survie des cellules de type sauvage après l'exposition au HNE.

  • Titre traduit

    Red meat consumption and colorectal cancer : 4-hydroxynonenal the missing link?


  • Résumé

    Red meat consumption is associated with an increased risk of colorectal cancer. This link is meant to imply secondary products of lipoperoxidation. These byproducts are spontaneously formed in food matrix or result from the oxidation of unsaturated fatty acids in the gut by the heme iron liberated during digestion process. Derived from n-6 fatty acids, HNE is one of them. NRF2 is a master gene of antioxidant response, inducing the expression of some genes coding for detoxification enzymes in the cell, included those involved in HNE detoxification. NRF2 is known to be upregulated in various cancer cell types and tumors and is supposed to confer to these cells a survival advantage to manage oxidative stress. This work establishes for the first time that a higher level of NRF2 can already be detected in preneoplastic colonocytes mutated on Apc, and this status was shown to confer a gain of survival to preneoplastic cells against HNE compared to wild type colonocytes. We also show that the differential can be partially reversed pretreating these cells with curcumin or pterostilbene, two natural inducers of NRF2. These two compounds selectively generated strong apoptosis in Apc-mutated and better survival in wild type cells after HNE exposure.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (143 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 112-142

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque universitaire de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2013 TOU3 0360
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.