Stimulation du développement des racines latérales par des lipo-chitooligosaccharides (LCOs) symbiotiques chez Medicago truncatula

par Violaine Herrbach

Thèse de doctorat en Interactions plantes-microorganismes

Sous la direction de Clare Gough et de Sandra Bensmihen.

Soutenue en 2013

à Toulouse 3 .


  • Résumé

    La légumineuse modèle Medicago truncatula peut s'associer avec deux types de microorganismes du sol pour former des endosymbioses racinaires : la symbiose Légumineuse-Rhizobium avec des bactéries fixatrices d'azote, et la symbiose Mycorhizienne à Arbuscules avec des champignons (Gloméromycètes). Les symbiontes rhizobien et mycorhiziens de M. Truncatula produisent des lipo-chitooligosaccharides (LCOs), respectivement appelés facteurs Nod et Myc-LCOs, qui stimulent la formation des racines latérales (RL) chez cette plante. Il a été suggéré que ces molécules interfèrent avec le programme développemental de la plante pour former les RL. Afin de déterminer la manière dont ces molécules interviennent dans ce programme, il faut comprendre les mécanismes physiologiques et moléculaires régissant l'action des facteurs Nod et des Myc-LCOs sur la formation des RL. Le projet de thèse a pour objectif de caractériser la stimulation du développement des RL par ces facteurs symbiotiques chez M. Truncatula, et en particulier de comprendre s'ils agissent sur un stade de développement particulier, et s'ils interagissent avec des voies hormonales. Nos travaux ont permis de mieux comprendre les caractéristiques du développement des RL chez M. Truncatula. Ce développement présente des similarités et des différences avec la RL chez d'autres espèces, mais aussi avec la nodosité fixatrice d'azote. Nous avons mis en évidence une action précoce des facteurs Nod sur la formation de la RL, ainsi que le rôle prépondérant de l'auxine dans cette stimulation. Cette thèse ouvre des perspectives sur la compréhension de l'effet des molécules d'origine microbienne sur le développement des organes racinaires.

  • Titre traduit

    Stimulation of lateral root development by symbiotic lipo-chitoologosaccharids (LCOs) in Medicago truncatula


  • Résumé

    The model legume Medicago truncatula can be associated with two types of soil microorganisms to form root endosymbioses: a Legume-Rhizobium symbiosis with nitrogen-fixing bacteria and an Arbuscular Mycorrhizal symbiosis with fungi (Glomeromycota). The rhizobial and mycorrhizal symbionts of M. Truncatula produce lipo-chitooligosaccharides (LCOs), respectively called Nod factors and Myc-LCOs, which stimulate the formation of lateral roots (LR) in this plant. It has been suggested that these molecules interfere with the developmental program of the plant to form LRs. In order to determine how these molecules are involved in this program, it is necessary to understand the physiological and molecular mechanisms governing the action of Nod factors and Myc-LCOs on LR formation. The aim of the thesis is to characterize the stimulation of LR formation by these symbiotic factors in M. Truncatula, and in particular to understand whether they act on a particular developmental stage and whether they interact with hormone pathways. Our work led to a better understanding of the developmental characteristics of the LR in M. Truncatula. This development has similarities and differences compared to the LR in other species, but also compared to the nitrogen-fixing root nodules. We highlighted early action of Nod factors on LR formation and the leading role of auxin in this stimulation. This thesis opens up perspectives to understand the effect of microbial molecules on the development of root organs.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (230 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 216-230

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque universitaire de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2013 TOU3 0345
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.