Fonctionnement écologique des zones de dépôt dans les ruisseaux : contribution des invertébrés benthiques aux processus de décomposition des litières et de bioturbation

par Eve Monoury

Thèse de doctorat en Ecologie fonctionnelle

Sous la direction de Franck Gilbert et de Antoine Lecerf .

Soutenue en 2013

à Toulouse 3 .


  • Résumé

    Les zones de dépôts des ruisseaux de tête de bassin abritent des communautés macrobenthiques diversifiées. Les caractéristiques physiques de ces habitats permettent l'établissement d'un réseau trophique complexe. De fortes variations saisonnières de ces communautés ont été observées dans les ruisseaux de la Montagne Noire. Le fonctionnement écologique de ces habitats a été étudié via la décomposition des litières et la bioturbation. L'intensité de ces deux processus est régulée par les assemblages d'invertébrés spécialisés : les déchiqueteurs et les remanieurs. Une méthode de quantification du remaniement sédimentaire de surface a été développée permettant l'étude de ce processus dans les ruisseaux. Il existe de fortes différences interspécifiques dans la capacité et le mode de bioturbation chez les remanieurs des ruisseaux. Ce travail contribue à améliorer les connaissances relatives au contrôle biotique sur le fonctionnement écologiques des ruisseaux.

  • Titre traduit

    Ecological functioning of depositional zones in streams : contribution of benthic invertebrates to litter breakdown and bioturbation processes


  • Résumé

    Depositional zones in headwater streams are colonized by a diverse community of benthic macroinvertebrates. These habitats have unique physical features that promote the emergence of a complex food wed. A strong seasonal variability was found for communities in the depositional zones of streams in the Montagne Noire region. The ecological functioning of these habitats was studied by focusing on litter breakdown and bioturbation. The intensity of these two processes is regulated by assemblages of specialized invertebrates : shredders and reworkers. We developed a method to quantify surface sediment reworking in order to assess this process in headwater streams. The capacity and mode of bioturbation differ substantially among stream reworkers. This work provides new empirical evidence on the biotic control of ecological functioning in streams.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2014 par [CCSD] [diffusion/distribution] à Villeurbanne

Fonctionnement écologique des zones de dépôt dans les ruisseaux : contribution des invertébrés benthiques aux processus de décomposition des litières et de bioturbation

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (283 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 191-204

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque universitaire de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2013 TOU3 0297

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Sorbonne Université. Bibliothèque de Sorbonne Université. Section Géosciences et environnement.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 13 TOU3 0297
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.