Douleur chez les patients sous médicament de substitution aux opiacés : approche pharmacoépidémiologique

par Vincent Bounes

Thèse de doctorat en Pharmacologie

Sous la direction de Maryse Lapeyre-Mestre et de Anne Roussin.

Soutenue en 2013

à Toulouse 3 .


  • Résumé

    Chez le patient traité par médicaments de substitution aux opiacés, les phénomènes douloureux, qu'ils soient aigus ou chroniques, sont considérés comme fréquents. Leur reconnaissance et leur prise en charge sont rendues complexes du fait de l'existence d'une hyperalgésie et de possibles réticences à la prescription d'opiacés. Dans la première partie de nos travaux, un état des lieux sur les connaissances et les pratiques de médecins non spécialistes de l'addiction sur la prise en charge de la douleur de patients sous médicament de substitution aux opiacés montre un besoin de formation sur les phénomènes d'hyperalgésie, de tolérance à la douleur et de tolérance croisée aux opioïdes. La deuxième partie de notre travail met en évidence une persistance significativement moindre à 12 mois chez les patients exposés à un phénomène douloureux aigu, y compris après ajustement sur le médicament de substitution. Elle révèle également une réponse différentielle sur le devenir à long terme des patients selon le médicament de substitution, avec un moindre maintien chez les patients traités par buprénorphine. Enfin, la troisième partie de notre travail décrit les pratiques de prise en charge de la douleur aiguë chez des patients traités par buprénorphine ou méthadone et leurs résultats analgésiques. Elle met l'emphase sur la nécessité de faire diminuer les scores de douleur d'au moins 30% lors de la prise en charge de ces patients, afin de diminuer l'impact à long terme de cette douleur sur leur traitement de substitution. Cette thèse souligne enfin l'intrication complexe entre douleur aiguë, douleur persistante et maintien du traitement substitution, et met en évidence les difficultés de suivi chez ces patients.

  • Titre traduit

    Acute pain for patients under methadone or buprenorphine maintenance treatment


  • Résumé

    Acute and chronic pains are reported to be highly prevalent in patients under Opioid Maintenance Treatment (OMT). Lack of knowledge concerning the complex relationship between pain, opioid use and their impact on OMT efficacy can account for the barriers encountered for pain management. In the first part of our work, we analyze the current practices on acute pain management of patients under opioid maintenance treatment (OMT), that is, buprenorphine or methadone, through a national survey. Overall, the results demonstrate the misconceptions of physicians on pain tolerance, and acute pain treatments. In the second part of our work, we demonstrate the strong negative impact of acute pain on OMT maintenance in a population mainly composed of patients under buprenorphine, as well as differential response depending on the OMT medication. Finally, the third part of this paper describes the real pain care in patients treated with methadone or buprenorphine and its analgesic results. It emphasizes the need to reduce pain scores by 30% or more during the management of these patients in order to reduce the long-term impact of this pain on their substitution treatment. This thesis highlights the need to take account of the proper characteristics of pain and pain management in this population, which could be achieved for instance by developing evidence-based guidelines for health professionals.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (62 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 54-58

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque universitaire de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2013 TOU3 0280
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFTH 11206
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.