La fabrication des modèles de genre dans les magazines sportifs : pratiques journalistiques et logiques de positionnement des titres, l'exemple du vélo tout terrain

par Mélie Fraysse

Thèse de doctorat en Performance motrice, adaptation et sports

Sous la direction de Christine Mennesson.

Soutenue en 2013

à Toulouse 3 .


  • Résumé

    La plupart des analyses portant sur les modèles de genre présents dans la presse sportive concluent à une forte conformité sexuée. Bien étudiées dans la littérature anglo-saxonne, les figures médiatiques du masculin et du féminin dans les magazines sportifs spécialisés sont particulièrement représentatives de ce que CONNELL (1987) appelle la masculinité hégémonique et l'emphasized feminity. Partant de ce constat, cette thèse confronte les résultats obtenus dans ces recherches en analysant finement les modèles de genre proposés par les revues spécialisées de Vélo Tout Terrain, activité instrumentée de pleine nature, à priori associée à des modèles féminins et masculins relativement distants des définitions les plus traditionnelles des catégories sexuées. L'analyse du corpus, basée sur les trois magazines majoritaires dans le sous-champ : Vélo Vert, VTTMag et Vélo Tout Terrain, confirme dans un premier temps la forte présence des aspects les plus extrêmes de la masculinité hégémonique et de l'emphasized feminity. Mais, certains contextes de pratique ou des statuts particuliers au sein du milieu VTT offrent aux lecteurs des modèles de genre beaucoup plus novateurs et relativement distants des représentations médiatiques traditionnelles. Etudier le milieu du VTT en se centrant sur la construction des modèles de genre dans les revues spécialisées permet de questionner le rôle des médias dans la production d'une définition légitime de l'activité, mais également de mettre en évidence la doxa (BOURDIEU, 1997) qui structure cet espace de pratique en termes de rapports sociaux de sexe. L'analyse des parcours professionnels et des pratiques journalistiques met en évidence deux " groupes " de journalistes bien distincts. Fondés sur des processus d'identification professionnelle opposés, ces deux profils entraînent des rapports plus ou moins critiques avec le milieu du VTT et avec les modèles de genre qui y sont valorisés. Par ailleurs, ces rapports sociaux de sexe s'exerçant au sein des rédactions ne permettent pas aux journalistes féminines de s'imposer. En faible nombre, dominées par leur statut de pigiste et de compagne de journaliste, elles se heurtent à la forte sociabilité masculine en vigueur dans les rédactions, véritables lieux de construction d'une " masculinité VTT ". Au-delà de l'importance du pôle de la production, le pôle éditorial, et plus particulièrement les différentes maisons d'édition, leur histoire, leur structuration influencent fortement le positionnement de chaque titre, orientant de manière importante les modes de mise en scène des modèles de genre

  • Titre traduit

    Gender models fabrication in sport magazines : journalistic practices and title positioning logic, the exemple of moutain bike


  • Résumé

    Most of the analyses dealing with gender models in sport medias lead to the same conclusion: a strong conformity to sexual order. Widely studied in Anglo-Saxon literature, male and female media representations in specialized sport magazines are particularly representative of what CONNELL (1987) calls the hegemonic masculinity and the emphasized feminity. On this basis, this thesis compares the results of these studies by meticulously analysing the gender models presented in specialised mountain bike publications. As mountain biking is an equipped outdoor activity, it is at first sight be associated to male and female models which are quite remote from the most traditional definitions of the sex categories. The analysis of the corpus, based on three main magazines in the field: Vélo Vert, Vélo Tout Terrain and VTTMag confirms at first the strong presence of the most extreme aspects of both hegemonic masculinity and emphasized feminity. But some riding contexts or specific statuses among the Mountain Bike circle provide the readers with much more innovative gender models, quite remote from the traditional media representations. Studying the Mountain Bike circle by focusing on the gender model construction in specialised publications permits to question the role of media in the production of a legitimate definition of the activity, but also to underscore the doxa (BOURDIEU, 1997) that structures this field of practice in terms of sex social relations. The analysis of career paths and journalistic practices shows that two distinct kinds of journalists exist. Based on opposite professional identification processes, these two profiles lead to more or less critical relationships with the Mountain Bike circle and the gender models enhanced in them. Moreover, these sex social relations which prevail among the editorial staffs prevent women from being heard. Insufficient in number, weakened by their status of freelance journalist and male journalist's wife, they come up against the strong male sociability which is in force in editorial offices, genuine places of construction of a "Mountain Bike masculinity". Beyond the importance of the production unit, the publishing unit, and more precisely the different publishing houses, their history, their organization, highly influence the position of each title, strongly orientating the modes of mise en scene of gender models

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (537 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 423-443. Annexes

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque universitaire de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2013 TOU3 0161
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.