Astérosismologie des étoiles de type solaire avec ou sans planètes, abondance des éléments et phénomènes de transport

par Maria Eliana Escobar Muñoz

Thèse de doctorat en Astrophysique

Sous la direction de Sylvie Vauclair.

Soutenue en 2013

à Toulouse 3 .


  • Résumé

    Depuis plusieurs décennies, les observations des oscillations stellaires et la recherche d'exoplanètes se sont développées en parallèle, en utilisant les mêmes méthodes et les mêmes instruments : la méthode de vitesse radiale, à partir d'instruments au sol comme SOPHIE à l`OHP ou HARPS au Chili, et la méthode photométrique, à partir d'instruments spatiaux, comme CoRoT et Kepler. L'intérêt d'étudier les oscillations des étoiles centrales de systèmes planétaires est apparu dès le début de ces observations. La caractérisation des planètes nécessite une très bonne connaissance de l'étoile centrale et particulièrement de ses paramètres globaux comme la masse, le rayon, la température. L'étude de la différence entre les étoiles possédant des planètes et celles qui n'en ont pas, peut apporter des informations précieuses pour mieux comprendre la formation des systèmes planétaires. Dans cette thèse, nous avons choisi d'étudier précisément trois étoiles centrales de systèmes planétaires de type solaire : (i) HD 52265, la seule étoile cible principale de CoRoT, observée pendant plusieurs mois consécutifs avec une précision inégalée; (ii) 94 Cet, une étoile centrale de système planétaire dont les paramètres spectroscopiques ressemblent à ceux de β Virginis, étoile sans planète détectée, elle-même bien étudiée par ailleurs. 94 Cet a été observée avec le spectromètre HARPS à La Silla, Chili; (iii) 51 Pegasi, étoile "mythique", hôte de la première exoplanète observée en 1995 par Michel Mayor et Didier Queloz. Cette étoile a été observée avec le spectromètre SOPHIE à l'Observatoire d'Haute Provence. Dans tous les cas, nous avons comparé les fréquences observées et leurs combinaisons, avec celles calculées pour des modèles obtenus avec le Toulouse-Geneva Evolution Code. Les fréquences ont été calculées avec le code PULSE, de Montréal. Divers aspects physiques ont été testés, en particulier la diffusion atomique incluant les forces radiatives sur les éléments lourds. Nous avons obtenu des résultats intéressants pour ces trois étoiles, pour lesquelles les approches sont différentes. Dans les trois cas nous déduisons les paramètres extérieurs et des informations sur la structure. Ce travail comprend à la fois un aspect observationnel et de modélisation. C'est donc une approche assez complète de l'astérosismologie et de ses techniques.

  • Titre traduit

    Asteroseismology of solar-type stars, with or without exoplanets, element abundances and transport phenomena


  • Résumé

    Since several decades, the observations of stellar oscillations and the search for exoplanets were developed in parallel, using the same instruments and similar methods: the radial velocity method, from ground-based instruments like SOPHIE in OHP and HARPS in La Silla, Chile, and the photometric method, basically from space instruments, like CoRoT and Kepler. The interest of doing asteroseismic studies of exoplanets host stars appeared from the beginning of these observations. The characterization of planets needs a good knowledge of the central star, particularly of its global parameters like its mass, radius, effective temperature. The study of the differences between stars with or without detected planets may bring information for a better understanding of the formation of planetary systems. It is well known, for example, that the stars which possess planets have on the average larger metallicities than those without detected planets. The very large number of exoplanets or candidates exoplanets detected by the space experiment Kepler, needs automatic procedures to extract the basic parameters of the central stars from studies of their oscillations. However, precise asteroseismic studies of well chosen stars are still important for a better precision of the results, and also to test the other procedures. During this thesis, we chose to perform precise studies of three central stars of planetary systems: (i) HD 52265, the only CoRoT main target with planets, observed continuously during several months with a very good precision;(ii) 94~Cet, a central star of planetary system whose spectroscopic parameters are close to those of β Virginis, a star without planets, well studied in the past by other authors. 94 Cet has been observed with the HARPS spectrograph in La Silla Observatory; and (iii) 51 Pegasi,"mythic" star, host of the first exoplanet ever detected, in 1995, by Michel Mayor and Didier Queloz, and that has been observed with the spectrograph SOPHIE in the Haute Provence Observatory. In all cases, we have compared the observed frequencies and their combinations, with those computed for models obtained with the Toulouse-Geneva Evolution Code. Oscillation frequencies were computed using the code PULSE, from Montreal. Various physical aspects were tested, in particular atomic diffusion including radiative accelerations on heavy elements. We obtained interesting results for these three stars, in different ways. In the three cases we deduced the external parameters and some information on their internal structure. In the case of HD 52265, we could check results of two different automatic codes. The case of 51 Peg was, however, more difficult to treat than the others due to the precision on the observations was not as good as we expected. This work presented both and observational and modeling aspects. It represents a somewhat complete approach of asteroseismology and its techniques.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (156 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 151-156

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque universitaire de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2013 TOU3 0152
  • Bibliothèque : Observatoire Midi-Pyrénées. Centre de documentation Sciences de l'univers, de la planète et de l'environnement.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2013/OMP/13368

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Sorbonne Université. Bibliothèque de Sorbonne Université. Section Géosciences et environnement.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 13 TOU3 0152
  • Bibliothèque : Observatoire de Paris (Section de Meudon). Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : MMf-T556
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.