Exploitation des champignons mycorhiziens à arbuscules pour la protection du tournesol contre Orobanche cumana

par Johann Louarn

Thèse de doctorat en Interactions plantes-microorganismes

Sous la direction de Soizic Rochange et de Guillaume Bécard.

Soutenue en 2013

à Toulouse 3 .


  • Résumé

    Les plantes parasites telles que l'orobanche causent de nombreux dégâts sur les cultures et il existe peu de méthodes efficaces pour lutter contre ce fléau. L'objectif de la thèse a été de déterminer si des micro-organismes vivant en symbiose avec les plantes, les champignons mycorhiziens à arbuscules, peuvent être utilisés pour combattre les attaques d'Orobanche cumana sur le tournesol. Nous avons tout d'abord observé que la mycorhization de plants de tournesol réduit significativement leur infection par Orobanche cumana. Cet effet semble au moins en partie dû à une moindre germination des graines d'orobanche à proximité des plants mycorhizés. Nous avons ensuite montré que les champignons mycorhiziens euxmêmes produisent des inhibiteurs de la germination des graines d'orobanche. Enfin, nous avons mis au point un système in vitro permettant d'observer toutes les étapes précoces de l'infection de racines de tournesol par Orobanche cumana, en présence ou non de champignons mycorhiziens.

  • Titre traduit

    Can we use arbuscular mycorrhizal fungi to improve resistance to Orobanche cumana in sunflower?


  • Résumé

    Parasitic weeds such as broomrapes (Orobanche spp. ) can cause severe damage on crop plants, and efficient and sustainable control methods are needed. The aim of our work was to determine whether symbiotic micro-organisms called arbuscular mycorrhizal fungi can be used as a biocontrol method to protect sunflower against Orobanche cumana. We first observed that mycorrhization of sunflower plants reduced significantly their infection by Orobanche cumana. We then showed that mycorrhizal sunflower root exudates induced lower Orobanche cumana seed germination than non-mycorrhizal root exudates. Moreover, we demonstrated for the first time that AM fungi alone could produce inhibitors of Orobanche seed germination. Finally, we set up a novel in vitro system in which the early stages of sunflower root infestation by Orobanche cumana can be monitored. This system could be used to investigate possible effects of mycorrhizal fungi on these different stages.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (128 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 108-128. Annexes

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque universitaire de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2013 TOU3 0104
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.