Désarroi de l'enfance : l'enfant sans symptôme ?

par Christian Cazeneuve

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Marie-Jean Sauret.

Le jury était composé de Marie-Jean Sauret, Alain Abelhauser, Jacques Cabassut, Sidi Askofaré.

Les rapporteurs étaient Alain Abelhauser, Jacques Cabassut.


  • Résumé

    L’hyperactivité du DSM est un dispositif anthropologique qui capture l’agitation de l’enfance pour naturaliser un effet de norme. Il s’agira dans un premier temps de démontrer le peu de scientificité du DSM et de la psychiatrie biologique dont il est l’instrument. L’hyperactivité est à ce propos paradigmatique ; son absence de consistance clinique en démontre la portée idéologique. La société, sous sa forme d’organisation néolibérale, tente de domestiquer l’humain à travers une normativité implacable ; la liberté de l’individu est réduite à celle d’un consentement à la norme. L’école, depuis qu’elle est obligatoire, est un des lieux stratégiques de normalisation des subjectivités. Quelles sont les caractéristiques de l’école qui relaie l’idéologie néolibérale ? Cette école est devenue école des performances ; elle produit des dispositifs pédagogiques soumis à l’idéologie de l’évaluation. Ce qui est visé là n’est plus un savoir à situer dans sa dimension sociale, mais la production de compétences/aptitudes individuelles. Ces nouveaux dispositifs pédagogiques opèrent un forçage sur la subjectivité des enfants en mécanisant le rapport au savoir. A ce forçage répond une protestation du sujet, qui peut engager le corps dans une agitation. Psychiatrie biologique et école des performances se connectent de nos jours via le paradigme du handicap, qui unifie ces deux champs, pour capter cette agitation dans les filets de l’hyperactivité. L’Autre que fait consister les dispositifs néolibéraux a un effet dé subjectivant ; il empêche le sujet de s’appuyer sur un symptôme pour trouver un appui dans la structure. Cet Autre projette le sujet du côté de la pulsion au point de ne pas pouvoir la traiter par l’opération de déchiffrement du savoir inconscient. L’agitation de l’enfant serait ainsi à situer entre symptôme et acting out. Mais reste toujours, via le transfert, à interroger la part du sujet qui est là convoqué dans son rapport à l’Autre et à la jouissance.

  • Titre traduit

    Confusion of the childwood : child without symptom?


  • Résumé

    DSM hyperactivity is an anthropological device in so much that it captures the agitation of childhood in order to naturalize a normative effect. Hyperactivity is in this respect a paradigm of the scientisme of biological psychiatry of which DSM is the tool ; the absence of clinical substance is a testament to its ideological range. Society in its neo-liberal form has a tendency to domesticate humankind through implacable normality in which individual freedoms are reduced to normative consent. Since becoming mandatory, primary school has been one of the strategic sites of the normalisation of individual subjectivities. What are the distinctive features found in schooling that serve neo-liberal ideology ? Schooling has become the school of performances. It produces pedagogical devices subject to the ideology of evaluation. The target is no longer knowledge to be situated in a social dimension, but rather the production of individual skills and aptitudes. These new pedagogical devices force down on the subjectivity of children by making the link to knowledge a mechanical one. Such pressure meets with the subject’s protestation, which can lead to physical agitation. Today, biological psychiatry and performance led schooling connect through the paradigm of handicap, uniting the two fields and capturing agitation in the net of hyperactivity. The Other as the embodiment of neo-liberal devices has an effect on subjectivity : the subject can no longer gain support from a symptom in order to find his or her balance in the structure. Agitation in the child could therefore be situated between symptom and acting out. Nevertheless, there remains the ability to examine through transfer the part of the subject thus summoned in relation to the big Other and to jouissance.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.