Tourisme alternatif et mémoire du conflit armé dans deux communautés au Guatemala

par Clara Duterme

Thèse de doctorat en Anthropologie sociale et historique

Sous la direction de Marlène Albert-Llorca et de Valérie Robin.

Le jury était composé de Walter E. Little.

Les rapporteurs étaient Anne-Marie Losonczy.


  • Résumé

    A partir de la comparaison de micro-circuits de tourisme alternatif mis en place par deux communautés rurales au Guatemala, ce travail interroge la place des visiteurs étrangers dans le processus de construction du discours touristique ainsi que la place du circuit et de ses acteurs au regard des enjeux politiques locaux. L’histoire des groupes étudiés est directement liée à celle du conflit armé interne qu’a connu le pays : ils sont ex-guérilleros ou veuves du conflit. Pour eux, le tourisme est une ressource économique complémentaire, mais aussi un espace de représentation identitaire et mémorielle. Les circuits dont il est question ne sont pas encadrés par des organisations extérieures, ils relèvent du « bricolage » des acteurs locaux, qui s’appuient sur des réseaux d’aide et d’interconnaissance et des contacts internationaux – au premier rang desquels les touristes eux-mêmes. L’analyse des enjeux attachés au circuit touristique éclaire l’importance de la maîtrise de la (re)présentation identitaire du groupe, à la fois dans le contexte de l’inscription dans des réseaux de solidarités transnationaux et dans celui des jeux de pouvoir locaux.

  • Titre traduit

    Alternative tourism and memory of the armed conflict in two communities in Guatemala


  • Résumé

    This thesis, based on the study of small-scale alternative tourism in two rural communities in Guatemala, examines the role of foreign visitors in the making of the touristic discourse, as well as the manner in which the tour and its actors relate to local politics. The history of the studied groups is rooted in the internal armed conflict: they are ex-guerillas or Ixil widows. Tourism is not their main occupation but an additional economic resource, as well as a stage for the performance of their identity and memory. These tours where not set up by foreign organizations; they fall within what can be called “bricolage”, their progressive making and adapting by local actors who rely on the help of acquaintanceship networks and international contacts –with the tourists themselves in the forefront. An analysis of the issues at stake concerning the touristic project emphasizes the importance of control over public (re)presentation of the identity of the group, both in the context of its insertion in transnational solidarity networks and in that of local power dynamics.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.