Anecdotes et apophtegmes plutarquiens à la Renaissance : des "contre exemples" ? : anormal et anomal au XVIe siècle

par Bérengère Basset

Thèse de doctorat en Littérature française

Sous la direction de Olivier Guerrier.

Soutenue le 28-09-2013

à Toulouse 2 , dans le cadre de École doctorale Arts, Lettres, Langues, Philosophie, Communication (Toulouse) , en partenariat avec Patrimoine, littérature, histoire (Toulouse) (équipe de recherche) .

Le jury était composé de Françoise Frazier, Fanny Népote-Desmarres, André Tournon.

Les rapporteurs étaient Laurence Boulègue, François Lecercle.


  • Résumé

    Cette étude est née de l’observation d’un décalage entre d’une part, l’êthos que l’on fabrique à Plutarque à la Renaissance et, d’autre part, les usages que l’on en fait : si Plutarque est considéré comme un auteur moral, voire moralisateur, comme une autorité, on peut constater, chez les auteurs humanistes objets de notre analyse, un usage volontiers hétérodoxe de son œuvre, qu’il s’agisse des Vies ou des Moralia. Ces déviances ou ces écarts par rapport à la doxa nous ont semblé favorisés, voire permis, par les micro-récits que l’on puise chez le Chéronéen et que l’on transplante en sol étranger. Aussi notre travail entreprend-il, à travers la réception de Plutarque à la Renaissance, de « réviser » la catégorie rhétorique de l’exemplum. Les micro-récits plutarquiens nous paraissent se constituer en structures de pensée qui font bouger les normes instituées et autorisent l’émergence d’anomalies.

  • Titre traduit

    Plutarch's apophtegms and anecdots in the XVIth century : anormal and anomal


  • Résumé

    This study arose from the observation of a gap between, on the one hand, the ethos Plutarch is endowed with in the Renaissance and, on the other hand, the uses that are made of it: if Plutarch is considered to be a moral, even a moralizing, author, and an authority, we can see in the authors of the Renaissance who are the subjects of our analysis a readily unorthodox use of his work, as regards the Parallel Lives or the Moralia. These deviations or discrepancies from the doxa seem to us to have been favored, even allowed, by the short narratives stories that one draws on the Chaeronean works and then transplant in a foreign soil. Therefore our work undertakes, through the reception of Plutarch in the Renaissance, to “revise” the rhetorical category of the exemplum. Plutarchian short narrative stories seem to us to gather structures of thought that change the established standards and allow the emergence of anomalies.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.