Hégélianisme et schizo-analyse : l'idée de mort et la formation de la psychiatrie matérialiste dans la philosophie de Gilles Deleuze

par Fabrice Jambois

Thèse de doctorat en Philosophie (métaphysique, épistémologie, esthétique)

Sous la direction de Jean-Christophe Goddard.

Le jury était composé de Guillaume Sibertin-Blanc, Philippe Sabot.

Les rapporteurs étaient Monique David-Ménard, Stéphane Haber.


  • Résumé

    Cette thèse a pour objet la « psychiatrie matérialiste » (ou « schizo-analyse ») élaborée par Gilles Deleuze et Félix Guattari dans L’anti-Œdipe en 1972. Elle vise à déterminer le contenu conceptuel de cette pratique théorique, trop facilement reléguée dans l'abstraction d'un imaginaire spéculatif. La schizo-analyse, qui s'édifie avec et contre la psychanalyse, se propose de transformer les directions de la cure psychanalytique en procédant à une refonte de la théorie métapsychologique à partir du modèle clinique de la schizophrénie. Notre projet consiste à mettre en évidence la présence d’une métapsychologie fonctionnaliste dans L’anti-Œdipe et à mesurer les effets de déviation qu’elle implique pour la psychanalyse, dont elle modifie conceptuellement les principales opérations. Dans une première partie, nous prenons pour fil conducteur le concept de « corps sans organes », différencié en plusieurs moments renvoyant chacun à une station vitale déterminée, pour montrer que des schèmes dialectiques organisent l’exposition des synthèses du processus de production de l’inconscient et examiner ensuite les conditions de l’incorporation de cette dialectique du désir dans la théorie de la production sociale. Dans une deuxième partie, nous déduisons de la métapsychologie deleuzo-guattarienne les principes des relations intersubjectives et nous efforçons de déterminer le statut de la perversion qui les affecte à divers degrés pour appréhender la relation analytique qui constitue, selon L’anti-Œdipe, une relation perverse paradigmatique. La troisième partie examine les conditions d’une psychanalyse rénovée par la schizo-analyse.

  • Titre traduit

    Hegelianism and schizo-analysis : the idea of death and the emergence of materialist psychiatry in the philosophy of Gilles Deleuze


  • Résumé

    The object of this thesis is the « materialist psychiatry » (also referred to as « schizoanalysis ») which Gilles Deleuze and Félix Guattari detailed in their 1972 work entitled Anti-Œdipus. Our project is to outline the conceptual contents of this practical theory which has too often been misapprehended and discarded as mere abstraction. Schizoanalysis, which was set up both along and against psychoanalysis, aims at reorienting the basis of psychoanalytical cures by remodelling the metapsychological theory, using the clinical study of schizophrenia. Our concern is to show evidence of a functionalist metapsychology within Anti-Œdipus and to measure exactly how and how much it bends the ways of psychoanalysis by modifying the concepts that lie at the core of its operations. In our first chapter we will pore over the concept of the “body without organs”, which falls into several distinct parts, each corresponding to a vital station, in order to show that the synthesis of the production of the unconscious is exposed in agreement with different dialectical schemes, and then to examine under which conditions this dialectic of desire is incorporated into the theory of social production. In our second chapter, we infer from Deleuze and Guattari’s metapsychology the principles of subjective interactions and we strive to determine the precise nature of the perversion that affects them, in order to get a thorough grasp of the analytical relationship which, according to Anti-Œdipus, amounts to the paradigm of a perverse relationship. Our third chapter examines to what extent psychoanalysis can be rejuvenated thanks to schizoanalysis.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Autres versions

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2013 par [L'auteur]

Hégélianisme et schizo-analyse : l'idée de mort et la formation de la psychiatrie matérialiste dans la philosophie de Gilles Deleuze


Cette thèse a donné lieu à une publication en 2016 par L'Harmattan à Paris

Deleuze et la mort : chemins dans L'Anti-Œdipe


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 2 publication s .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2013 par [L'auteur]

Informations

  • Sous le titre : Hégélianisme et schizo-analyse : l'idée de mort et la formation de la psychiatrie matérialiste dans la philosophie de Gilles Deleuze
  • Détails : 1 vol. 552 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 533-543. Index

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2016 par L'Harmattan à Paris

Informations

  • Sous le titre : Deleuze et la mort : chemins dans L'Anti-Œdipe
  • Dans la collection : Ouverture philosophique
  • Détails : 1 vol. (247 p.)
  • ISBN : 978-2-343-10079-1
  • Annexes : Bibliogr. p. 241-245. Notes bibliogr.
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

  • null Hégélianisme et schizo-analyse : l'idée de mort et la formation de la psychiatrie matérialiste dans la philosophie de Gilles Deleuze : cacher l(es) exemplaire(s)
  • 978-2-343-10079-1 Deleuze et la mort : chemins dans L'Anti-Œdipe : cacher l(es) exemplaire(s)
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.