De la caste marchande gujarati à la communauté religieuse fatimide : construction identitaire et conflits chez les daoudi bohras (ouest de l'Inde)

par Christelle Brun

Thèse de doctorat en Ethnologie

Sous la direction de Gérard Heuzé.

Le jury était composé de Pierre Lachaier, Aminah Mohammad-Arif.

Les rapporteurs étaient François Bon, Harald Tambs-Lyche.


  • Résumé

    A partir de l'ethnographie d'une secte minoritaire de l'islam indien, les ismaéliens daoudi bohras, cette thèse explore les processus menant à la construction identitaire en tant que communauté religieuse distincte. Les daoudi bohras, dont une large majorité vit entre Mumbai, le Gujarat et le Sind, forment à la fois une caste commerçante et une secte ismaélienne chiite avec ses propres rites. Dès l'époque coloniale, et ce jusqu'à aujourd'hui, des conflits internes ont porté sur les modalités de l'autorité suprême, celle du guide religieux le d'ai et de l'organisation par laquelle il gouverne, la dawat. Cette thèse, à travers un travail monographique, explore les différents aspects d'un conflit qui a abouti au relatif échec des réformes religieuses demandées par une branche 'progressiste'. Une première partie historique revient sur la genèse de ce communautarisme durant la période coloniale puis dans le contexte de l'émergence des nationalismes religieux en Asie du sud. Une deuxième partie explore les composantes de l'identité communautaire. Quelle est la nature de la « dawat », l'institution religieuse représentative de l'ensemble des membres? La réorganisation de cette institution s'est opérée dans la concurrence avec d'autres organisations prosélytes (hindouisme militant, islam réformé, sécularisme ressenti). Progressivement, l'association fonctionnelle de la caste, dont l'objectif premier était de représenter les intérêts du réseau mercantile, s'est affirmée comme la résurgence d'un modèle de gouvernance idéal. Tandis que les relations politiques se teintent de clientélisme, la communauté est sacralisée autour de sa puissante institution centrale.

  • Titre traduit

    From the merchant caste to the fatimid religious community : identity construction and conflicts within the Dawoodi Bohras (Western India)


  • Résumé

    This thesis explores the processes which frame the identity construction as a distinctive Ismaili religious community. The research is based on a detailed ethnography study of this minority of Indian Muslims. The Dawoodi Bohras are largely settled in the region of Mumbai, Gujarat and Sind. They represent both a business caste as well as an Ismaili shia sect which nurtures its own rites. Since the colonial time, internal conflicts have confrontated the supreme authority and the “dawat” central organization. This thesis explores the various aspects of the conflict which have resulted in a relative failure of the religious reforms which were requested by a progressive branch of the community. The first part of the thesis examines the genesis of this communalism within the context of the emerging religious nationalisms in South Asia.The second part investigates the different aspects of the community identity. What is the nature of the “dawat”, the religious institution representing the dawoodi bohras? The reorganization of this institution occurred in the confrontation with the political environment (Hindutva, reformed Islam, secularism). The association of the mercantile caste, promoting the interests of the membres of the network, has gradually become sacralized and emerged like «  a religious ideal society ». While the political relations of the dawat are based on clientelism, the power of this central institution is sacralized within the community.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.