Figurations psychiques de la pénétration dans sa valence passive : les phénomènes d'influence psychotique et hypnotique comme manifestations du féminin

par Florent Poupart

Thèse de doctorat en Psychopathologie

Sous la direction de Gérard Pirlot.


  • Résumé

    La question de l'essence de la sexualité féminine est l'une de celles qui firent d'emblée le plus débat au sein de la communauté psychanalytique, allant parfois jusqu'à être escamotée (le "continent noir" de Sigmund Freud). Toutefois, on sait que Freud a laissé échapper des bribes d'une théorisation alternative: on y rencontre une femme dotée d'un orifice vaginal, et dont le but sexuel passif est d'être pénétrée. D'où provient cette appétence à accueillir passivement l'autre en soi ? La pénétration génitale dans sa valence passive constitue le but pulsionnel ultime du développement psychosexuel féminin, celui qui permet la reproduction. Toutefois, il semble probable qu'une représentation psychique de celle-ci n'est pas le produit d'une génération spontanée à la puberté (comme l'a parfois suggéré Freud), mais qu'elle plonge ses racines dans les temps prégénitaux: elle ne peut manquer de s'appuyer sur la réalité du corps de la fille comme du garçon, porteur d'une dimension contenante-excitable. C'est pourquoi il nous semble possible d'isoler une composante pulsionnelle spécifique, qui vise le but passif d'être pénétré: une composante pulsionnelle vaginale. Les phénomènes d'influence apparaissent paradigmatiques de la figuration psychique de la pénétration. Nous avons choisi d'en considérer deux modalités: le délire d'influence constitue une résolution, dans le champ psychotique, de l'ambivalence à l'égard du désir vaginal; sous hypnose, la modification de l'état de conscience favorise l 'appétence à s'abandonner aux suggestions de 1'hypnotiseur, en neutralisant, par divers procédés, les résistances du sujet qui relèvent d'un refus du vaginal.

  • Titre traduit

    Psychic figurations of penetration in its passive form : psychotic and hypnotic influence phenomena as manifestations of feminine


  • Résumé

    Female sexuality is one of the issues which made at once most debate within psychoanalytical community (the "Black continent", Sigmund Freud said). However, we know that Freud, in some texts, let out fragments of an alternative theory: it offers a woman endowed with a vaginal aperture, and whose passive sexual aim is to be penetrated. Where does this desire to receive passively the other into oneself come from? Genital penetration in its passive form is the ultimate instinctual aim of female psycho-sexual development, the one who enables reproduction. However, it seems likely that a psychic representation of it is not the product of a spontaneous generation during the puberty (as Freud sometimes suggested), but that roots in pre-genital period: it relies without fail on the reality of girl or boy's body, which carries a containing-excitable feature. Accordingly, it seems possible to isolate a specific instinctual component, which aims at the passive purpose to be penetrated: a vaginal instinctual component. Influence's phenomena seem paradigmatic of a psychic figuration of penetration. We chose to consider two modalities of it: delusion of control is a resolution, in the psychotic experience area, of the ambivalence towards vaginal desire; under hypnosis, modified state of consciousness favors surrendering to hypnotist's suggestions, in so far as it neutralizes, by diverse processes, subject's resistances, which recover from a refusal of the vaginal.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.