Dieu éducateur : une nouvelle approche d'un concept de la théologie biblique entre Bible Hébraïque, Septante et littérature grecque classique

par Patrick Pouchelle

Thèse de doctorat en Théologie catholique

Sous la direction de Eberhard Bons et de Christoph Kugelmeier.

Le président du jury était Jan Joosten.

Le jury était composé de Alberto Gil.

Les rapporteurs étaient Cécile Dogniez, Karin Finsterbusch.


  • Résumé

    L’utilisation de παιδεύω dans la Septante (LXX) a été interprétée comme le témoin d’un glissement dans la pensée religieuse aux temps hellénistiques. L’idée hébraïque d’un Dieu qui corrige son peuple (יסר), aurait laissé place à l’idéal grec de l’éducation. Pourtant, dans la LXX, παιδεύω porte une nuance de correction corporelle, absente de la littérature classique et serait, par conséquent, un mot grec utilisé dans un sens hébreu. La présente thèse se veut une approche nouvelle. Constatant l’équivalence lexicale entre יסר et παιδεύω, puis ayant analysé la racine hébraïque et le lemme grec dans leur contexte, elle vise à expliquer pourquoi les traducteurs grecs ont fait un tel choix lexical et pourquoi ils s’en démarquent parfois. Elle démontrera que dans la LXX, le Dieu éducateur reste un Dieu « correcteur » comme dans la Bible hébraïque. Cependant, une autre idée apparaît aussi : Dieu pourvoit aux besoins de son enfant Israël.

  • Titre traduit

    God as an educator : a fresh study of a concept of biblical theology between Hebraic Bible, Septuagint and classical literature


  • Résumé

    It has been held that the use of παιδεύω in the Septuagint (LXX) reflects a shift in religious thinking in the Hellenistic era. The Hebrew idea of a God who disciplines (רסי) his people is thought to have given way to the Greek ideal of education. However, in the LXX, παιδεύω has the nuance of punishment, something that is absent from Classical Greek literature. Consequently, the Greek word could be thought to be used in a Hebrew sense.This doctoral dissertation suggests a new approach to the issue. After establishing the lexical equivalence between רסי and παιδεύω, and then analyzing the hebrew root and the Greek lemma in context, it aims to explain why the Greek translators have chosen this equivalence and why they have sometimes departed from it. It will be stated that, in the LXX, God the educator remains a God who disciplines, as in the Hebrew Bible. However, another idea appears to be associated to the word παιδεύω: that of God who provides for the needs of his child, Israel.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Informations

  • Détails : 1 vol. (392 p.)
  • Notes : Thèse confidentielle jusqu'au 31 décembre 2014

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : M.500.727,2013
  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Bibliothèque des Facultés de Théologie.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : U806
  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique 063.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.