Les prières pour le baptême dans l'Euchologe Barberini grec 336 : analyse théologique et rituelle

par Petros Bozinis

Thèse de doctorat en Théologie catholique

Sous la direction de Jean-Luc Hiebel.

Soutenue le 26-09-2013

à Strasbourg , dans le cadre de École doctorale Théologie et sciences religieuses (Strasbourg) , en partenariat avec Théologie catholique et sciences religieuses (Strasbourg) (équipe de recherche) .

Le président du jury était Marcel Metzger.

Les rapporteurs étaient Grigorios Papathomas, Kyrillos Katerelos.


  • Résumé

    L’euchologe Barberini grec 336 de la bibliothèque Vaticane est le témoin le plus ancien et le plus important du rite byzantin. Les prières du baptême que cet euchologe contient constituent un rite complet du baptême, de façon à ce que l’officiant puisse célébrer le rite du baptême. L’ordre et le contenu des prières lues par l’officiant sont en général les mêmes à ceux qui sont actuellement en usage dans les églises de l’orient qui suivent le typique constantinopolitain : i. la prière pour faire un catéchumène, ii. les exorcismes, iii. les prières de renonciation et adhésion, iv. la litanie diaconale, v. la prière faite par le prêtre qui va baptiser, vi. les prières pour la bénédiction de l’eau, vii. les prières pour l’onction pré-baptismale, viii. les prières pour l’immersion baptismale, ix. les prières pour l’onction post-baptismale, x. la prière pour les ablutions, xi. la prière pour la tonsure d’enfant. Dans l’euchologe, il y a aussi une autre prière pour le renoncement – adhésion sous le titre «Renoncement et adhésion, qui se font sous la présidence de l’archevêque à la sainte Préparation de Pâques» qui est très important parce qu’il provient de l’époque de Chrysostome. En ce qui concerne le credo baptismal qui se trouve dans l’euchologe Barberini gr.336, il s’agit du Credo de Nice-Constantinople. En général, les prières pour le baptême de l’euchologe Barberini grec 336 concernent des candidats adultes. Néanmoins, on ne peut pas exclure le baptême des enfants. Dans la prière pour la tonsure des enfants, ceux-ci sont considérés comme déjà baptisés. En ce qui concerne les enfants, l’euchologe contient deux prières qui paraissent symboliser leur inscription dans les ordres des catéchumènes. Les enfants sont considérés en tant que personnes. L’analyse des prières du baptême concernant la personne divine évoquée par le célébrant aide à distinguer les prières qui précèdent les controverses christologiques. Les prières qui s’adressent simplement à Dieu sont considérées comme plus anciennes (avant le Vème siècle) puisque là, ce n’était pas nécessaire que la divinité de la personne du Fils soit discriminée. Dans l’euchologe, il y a aussi des prières qui concernent le retour des hérétiques. On les distingue en trois catégories : a) ceux qui sont acceptés dans l’église en libelles et en onction au saint myron, b) ceux qui sont acceptés en libelles et c) ceux qui sont acceptés en baptême. Le critère qui distinguait ceux qui seraient acceptés en libelle ou en chrismation à ceux qui seraient baptisés dès le début c’était leur baptême précédent en une ou en trois immersions. Par ailleurs, la distinction est liée à l’acceptation ou non du dogme pour la Sainte Trinité de la part des hérétiques. Il est remarquable que en VIIIème siècle l’église montrait une tolérance aux hérétiques qui étaient reçus en libelle et en chrismation, parce qu’elle estimait qu’ils acceptaient le dogme pour la Sainte Trinité mais qu’ils l’interprétaient incorrectement. Enfin, à l’époque du codex Barberini gr.336, le rite du baptême était indissolublement lié à la divine liturgie suivant la tradition antérieure. Les baptisés, juste après l’immersion baptismale et l’onction au myron, devenaient participants du corps et du sang du Christ.

  • Titre traduit

    The prayers for the baptism inside the Barberini Euchologion gr. 336 : theological and liturgical analysis


  • Résumé

    The Euchologion Barberini gr. 336 of the Vatican Library is the oldest and most important witness of the Byzantine rite. The prayers for the baptism that this Euchologion contains, constitute a full rite of baptism, so that the celebrant can easily celebrate the rite of the baptism.The order and the content of the prayers read by the celebrant are generally similar to those currently in use in the churches of the East following the typical of Constantinople : i . prayer for a catechumen, ii. exorcisms, iii . prayers for the renunciation and the adhesion, v. prayer by the priest who will baptize, vi. prayers for the blessing of the water, vii . prayers for the pre-baptismal anointing, viii. prayers for the baptismal immersion, ix. prayers for the post-baptismal anointing, x. prayer for the ablution, xi. prayer for the child’s tonsure. Inside the Euchologion , there is also another prayer for the renunciation and the adhesion of the candidates by the Archbishop at the holy preparation of the Easter, which is very important because it comes from the time of Chrysostom. Concerning the baptismal creed that it is contained in the Barberini Euchologion gr.336 , it is about the Creed of Nice-Constantinople. In general, the prayers for the baptism of the Barberini Euchologion gr.336 relates candidates. However, we can not exclude the infant’s baptism. In the prayer for the children’s tonsure, them, are considered as baptized already. Concerning the children, the Euchologion contains two prayers that seem to symbolize their enrollment in the orders of the catechumens. The children are considered as indegrated personalities.The analysis of the prayers for the baptism for the divine person referred to by the celebrant helps to distinguish the foregoing Christological controversies prayers. Prayers simply turn to God are considered older (before the fifth century), since there was not necessary that the divinity of the person of the Son to be discriminated. Inside the Euchologion, there are also prayers concerning the return of the heretics. They are divided into three categories: a) those who are accepted into the church with a libel and an anointment with holy myron, b ) those that are accepted only with libels and c) those who are accepted with a baptism from the beginning. The criterion that distinguish those who were accepted with a libel or Chrismation from those who be baptized from the beginning was their previous baptism in one or three immersions . Moreover, the distinction is related to the acceptance or rejection of the dogma for the Holy Trinity from the side of the heretics. It is remarkable that in the eighth century the church showed tolerance to heretics who were received with libel or Chrismation, because she thought that they accepted the dogma for the Holy Trinity but they interpreted it incorrectly. Finally, at the time of the Codex Barberini gr.336, the rite of the baptism was inextricably linked to the divine liturgy following the earlier tradition.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique 063.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.