La septante et le targoum d'Esaïe 15-17, modèles d'interprétation et de traduction de la bible dans les temps intertestamentaires

par Issa Diab

Thèse de doctorat en Théologie protestante

Sous la direction de Jan Joosten.

Soutenue le 28-06-2013

à Strasbourg , dans le cadre de École doctorale Théologie et sciences religieuses (Strasbourg) , en partenariat avec Théologie protestante (Strasbourg) (laboratoire) .

Le président du jury était Eberhard Bons.

Le jury était composé de Jean-Sébastien Rey.

Les rapporteurs étaient Lenart De Regt.


  • Résumé

    La problématique de la thèse est : la détermination de la méthode de traduction de la Septante et du Targoum d’Ésaïe. La recherche s’est faite dans les limites d’Ésaïe 15-17 : l’Oracle sur Moab, et l’Oracle sur Damas. Nous avons procédé au traitement de la problématique présentée ci-dessus en trois étapes progressives: (1). Étudier le contexte littéraire du texte choisi dans sa langue source (LS), i.e. le texte massorétique (TM) et dans ses deux langues cibles (LC); c’est, en fait, élaborer une étude générale sur les documents sources : la Septante, le Targoum, et le livre d’Ésaïe. Ceci consiste d’extraire les données scientifiques et généralement acceptées par les spécialistes en vu de poser des fondements solides au traitement du corps de la problématique. (2). Faire l’exégèse du texte biblique choisi. Ceci est indispensable pour l’examen d’une traduction : il faut tout d’abord « comprendre » le texte biblique dont la traduction est à examiner. (3). Examiner les deux traductions du texte biblique choisi. C’est, en fait, le corps du sujet, et le sommet de la recherche. C’est cette partie qui nous donne « la thèse » à établir et à soutenir, i.e., les principes de traduction appliqués. L’examen des deux traductions du texte d’Es 15-17 s’est fait à la base des langues originales : hébreu, grec et araméen. Il comprend les tâches suivantes : 1. Traduire le texte massorétique (TM) en français et comparer cette traduction avec les autres traductions disponibles. 2. Souligner les écarts et entre la langue source (TS) et la langue cible (TC) et tenter de découvrir les raisons qui ont conduit à produire ces écarts en essayant de déterminer l’agenda idéologique du traducteur. 3. Déterminer les types, méthodes, et principes de traduction. L’examen de ces deux anciennes traductions nous a permis de conclure le suivant : 1. La traduction de la Septante est généralement une traduction littérale au sens positif ; le traducteur a transmis le sens de la LS à la LC tout en gardant les convenances linguistiques de celle-ci. Les écarts trouvés proviennent surtout de deux lectures et/ou compréhensions différentes de la Vorlage faites par le traducteur grec et les Massorètes. Les écarts provenant de l’agenda idéologique du traducteur sont peu nombreux. 2., La traduction du Targoum est parfois littérale, parfois interprétative ; celle-ci est adoptée quand le sens du TS est peu clair ou il contient des mots difficiles. Le traducteur araméen a soumis la traduction de certains termes à son idéologie : David, traduit par Messie, la Parole de Dieu par Mamreh, et « Dieu » par Shékinah, etc. 3. Nous n’avons pas trouvé d’effet de la traduction targoumique sur la traduction de la Septante et vice versa. Les principes et méthodes de traductions de chacune de ces deux traductions sont différents.

  • Titre traduit

    The Septuagint and the Targum of lsaiah 15-17, patterns of translation and Interpretation of the Bible in the intertestamental period


  • Résumé

    The goal of the thesis is the determination of the method of translation of the Septuagint and the Targum of Isaiah. The research was conducted within the limits of Isaiah 15-17: The Burden of Moab, and the Burden of Damascus. We proceeded to treat the above mentioned subject in three progressive steps: 1. Studying the literary context of the selected text in its source language (SL), i.e. the Masoretic text (MT), and in its target languages (TL) ; This is, in fact, developing a comprehensive study on the source documents: the Septuagint, the Targum, and the book of Isaiah. This study aims at extracting the generally accepted scientific data by specialists, in order to lay down a solid foundation for the treatment of the body of the topic. 2. Making an exegesis of the selected biblical text. This is a prerequisite to examine and evaluate a translation: first we must "understand" the biblical text whose translation is to be examined. 3. Examining the two translations of the selected biblical text. It is, in fact, the subject's body, and the top of the research. This is the part that gives us the "thesis" to establish and defend, i.e., the applied principles of translation. The examination of the two translations of the text of Es 15-17 has been done on the basis of the original languages: Hebrew, Greek and Aramaic. It includes the following tasks: 1. Translate the MT to French and compare this translation with other available translations. 2. Highlight the differences between the source text (ST) and the target text (TT) and try to discover the reasons that led to occurrence of these differences, trying to determine the ideological agenda of the translator. 3. Determine the types, methods, and principles of translation. The examination of these two ancient translations allowed me to conclude the following: 1. The translation of the Septuagint is usually a literal translation in the positive sense; the translator conveyed the sense of SL to the TT while keeping linguistic propriety thereof. The differences found are mostly from two different reading and / or understanding of the Vorlage done by the Greek translator and the Masoretes. The differences coming from the ideological agenda of the translator are few. 2. The translation of the Targum is sometimes literal, sometimes interpretative; this last type of translation is adopted when the ST is unclear or contains difficult words. The Aramaic translator has submitted the translation of certain terms to his ideology: “David” was translated to “Messiah”, “the Word of God” to "Mamreh” and "God" to Shekinah", etc. 3. We did not find any effect of the Targum’s translation on the Septuagint’s and vice versa. The principles and methods of translation of each of these two translations are different.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique 063.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.