Développement de nouveaux nanovecteurs pour les thérapies anti-HCV/HCC

par Roxane Alles

Thèse de doctorat en Aspects moléculaires et cellulaires de la biologie

Sous la direction de Thomas Baumert et de Joëlle Ogier.

Le jury était composé de Béatrice Heurtault.

Les rapporteurs étaient Philippe Barthelemy, Sylvie Begu.


  • Résumé

    Ce travail concerne le développement d’un système de vectorisation nanoparticulaire pour l’interférence ARN, constituant une nouvelle proposition thérapeutique applicable à des pathologies virales ou tumorales, et possiblement complémentaire aux traitements existants. La vectorisation de siRNA est ici basée sur l’enrobage multicouche de nanoparticules de phosphate de calcium, la multicouche étant constituée de dépôts alternés de PEI modifié et de siRNA. Ce système permet d’obtenir une efficacité de transfection des cellulaires cibles supérieure à celle des procédés conventionnels et une rémanence fonctionnelle in vitro jusqu’à neuf jours. Les résultats d’interférence ARN obtenus ont permis notamment d’inhiber l’infection par le virus de l’hépatite C jusqu’à 99,95%, l’inhibition de l’expression d’une protéine intrinsèque jusqu’à90,5%, et le ralentissement de la croissance cellulaire dans un modèle 3D mimant une tumeur hépatique jusqu’à 46,5%. Ces nanoparticules pourraient présenter un intérêt majeur, en offrant une action à long terme et en résolvant la plupart des difficultés rencontrées en utilisant des siRNA en thérapie.

  • Titre traduit

    Development of novel nanovehicles for anti-HCV/HCC therapies


  • Résumé

    This work concerns the development of a nanoparticle vector system for RNA interference,constituting a new therapeutic option applicable to viral and tumor pathologies,and possibly complementary to existing treatments.siRNA vectorisation is here based on multi layer coating of alcium phosphate nanoparticles,the multi layer being constituted of alternate coatings of modified PEI and siRNA.This system triggers a better transfection efficiency of target cells than classic techniques,as well as a functional persistence up to 9 days in vitro.RNA interference results using CPnp allowed inhibition of hepatitis C virus infection up to 99.95%,of intrinsic protein expression up to 90.5%,and of cell growth in a 3 D model mimicking an hepatic tumor up to 46.5%.These nanoparticles could be of major interest,by offering a long term action,and resolving most of the issues found in the use of siRNA in therapy.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique 063.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.