Sommeil, rythmes circadiens et corrélats cognitifs et psychologiques dans le vieillissement physiologique et pathologique

par Carmen M. Schröder (Bourgin)

Thèse de doctorat en Neurosciences

Sous la direction de Anne Pereira de Vasconcelos.

Le président du jury était Pascal Hintermeyer.

Le jury était composé de Étienne Challet, Sylvie Royant-Parola, Danielle Haug.

Les rapporteurs étaient Hélène Bastuji, Christelle Monaca Charley.


  • Résumé

    Cette thèse démontre à travers de 11 publications que le vieillissement physiologique se caractérise par une atténuation à la fois du processus homéostasique du sommeil ainsi que des processus circadiens. Dans le vieillissement pathologique (les démences), les rythmes circadiens peuvent être davantage affaiblis. Les répercussions cognitives et psychologiques comprennent les processus de mémorisation d’une part, et nous avons pu démontrer d’autre part que le système circadien joue un rôle majeur sur le bien-­être du sujet âgé. Enfin, les troubles du sommeil augmentant également avec l’âge, nous avons démontré que des facteurs génétiques (APOE4, allèle s du 5-HTTLPR), peuvent agir en tant que modulateur des effets des troubles du sommeil (apnées du sommeil) sur la fonction cognitive. Pour l’allèle s du 5-­HTTLPR, nous avons décrit qu’il interagit avec des mesures biologiques du stress (cortisol) pour affecter la mémoire, probablement via un mécanisme impliquant l’hippocampe.

  • Titre traduit

    Sleep, circadian rhythms and associated cognitive and psychological disturbances in healthy and pathological aging


  • Résumé

    In this doctoral thesis and its 11 published manuscripts, we show that the physiological aging process is accompanied by an attenuation of the homeostatic sleep process as well as attenuated circadian processes. This weakening of circadian rhythms is even more pronounced during pathological aging (the dementias). Its cognitive and psychological repercussions include memory processes, and we have also demonstrated that the circadian system plays a major rôle on well-­being in older adults.Finally, sleep disorders increase with age, and we have shown that genetic factors such as APOE4 or the 5-­‐HTTLPR s allele act as moderators of sleep disorders’ effect (such as sleep apnea) on cognitive outcomes. For the 5-­‐HTTLPR s allele, we described its interactions with biological measures of stress (cortisol) to affect memory, probably via mechanisms implying the hippocampus.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?