Le rapport au travail chez les jeunes non-diplômés

par Ioana Boancă-Deicu

Thèse de doctorat en Sciences de l'éducation

Sous la direction de Emmanuel Triby.

Le président du jury était Michel Sonntag.

Le jury était composé de Patrick Mayen.

Les rapporteurs étaient Cédric Frétigné, Mokhtar Kaddouri.


  • Résumé

    La thèse interroge les modalités d’organisation des dispositifs de formation alternée à l’insertion. Créés il y a une quarantaine d’années, dans un contexte de crise économique, ces dispositifs représentent aujourd’hui un passage nécessaire particulièrement pour les jeunes non-diplômés. En étudiant les logiques sous-jacentes des politiques publiques d’insertion, l’impact du mode de production « serviciel » sur l’activité des salariés et les pédagogies constitutives de ces formations, la thèse révèle les tensions existant entre les enjeux portés par différents acteurs, et leurs effets sur le processus d’apprentissage et d’insertion des jeunes. À partir de ces éléments, étayés au cours de la première partie, il s’agit de voir quelle place occupe l’activité du stagiaire déployée en entreprise. L’enquête de terrain permet, dans un premier temps, d’appréhender la diversité et la complexité des situations de service auxquelles se confrontent quotidiennement les stagiaires. Elle montre comment ils parviennent ou non à mobiliser, dans ces situations, les savoirs théoriques appropriés et les connaissances en acte forgées auparavant, à réguler leurs émotions, à investir les enseignements puisés dans leur histoire, à « retraiter » les valeurs portées par le milieu du travail, pour répondre aux exigences de la tâche et aux attendus du service à accomplir. Ensuite, l’enquête empirique se concentre plus spécifiquement sur les pratiques des formateurs d’encadrement des espaces réflexifs dédiés aux retours d’expériences. Pris en tenaille entre l’urgence, les critères de rentabilité économique, les formateurs n’entraînent pas véritablement les stagiaires à une analyse de l’expérience vécue. De nombreux apprentissages restent alors dans l’ombre faute d’être valorisés dans le processus d’insertion.

  • Titre traduit

    The work relationship for young non-graduates


  • Résumé

    The thesis questions the methods of organizing the devices for alternating training for insertion. Created forty years ago, in a context of economic crisis, this devices represent today a necessary step, especially for the young un-graduated. By studying the underlying logic of public insertion policies, the impact of the type of production "serviciel" on the activity of the employees and the constitutive pedagogy of these formations, the thesis reveals the tensions between the issues brought by different stakeholders and their effects on the learning process and insertion of youth. Starting from these aspects, substantiated in the first part, we have to see what is the position of the trainee activity carried in the company within these formations. The field survey allows, firstly, comprehending the diversity and the complexity of these work situations to which the trainees are daily confronted. It shows how the manage to mobilize or not, in this situations, the appropriate theoretical knowledge and the knowledge previously forged, to control their emotions, to invest the teachings drawn from their own history to reprocess the values held by the work place, to meet the requirements of the task and the expectations of the service to be performed. Afterwards, the empirical survey focuses specifically on the practices of the trainers upon the reflective moments dedicated to feedback. Caught in a pincer between urgency, economic efficiency criteria, the trainers do not really involve the trainees in an analysis of the lived experience. Therefore, many lessons rest in the shadow, resting undervalued in the insertion process.



Le texte intégral de cette thèse sera accessible librement à partir du 29-11-2018


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique 063.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.