Effet magnéto-électrique dans des nanoparticules d'oxyde de chrome Cr203 contraintes

par Mohamad Hamieh

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de David Halley.

Soutenue le 10-12-2013

à Strasbourg , dans le cadre de École doctorale Physique et chimie-physique (Strasbourg) , en partenariat avec Institut de physique et chimie des matériaux (Strasbourg) (équipe de recherche) .

Le président du jury était Nathalie Viart.

Les rapporteurs étaient Jean-Philippe Attane, François Montaigne.


  • Résumé

    Dans cette thèse, nous montrons dans des amas d’oxyde de chrome épitaxiés, la contrainte conduit à l'apparition d'une phase multiferroïques, ainsi qu'un effet magnéto-électrique géant tel que le coefficient ME est de plusieurs ordres de grandeur supérieur que le terme linéaire dans Cr2O3 massif. Cela illustre que des contraintes épitaxiales dans des amas manométriques de taille réduite, crée un nouveau matériau magnéto-électrique ouvrant la possibilité d'utiliser un champ électrique pour orienter l'aimantation du matériau. Le coefficient magnéto-électrique linéaire calculé (6.7ns.m-1) est de trois ordres de grandeur plus élevé que dans l’oxyde de chrome massif (4.17ps.m-1) . Nous avons alors exalter ce coefficient sur des amas d’oxyde de chrome fortement contraintes. Nous avons aussi déclarés une assemblée d’amas n’ont pas seulement super-paramagnétique mais aussi super-paraélectrique.Dans la deuxième partie de notre travail nous avons donc utilisé une méthode d’optique non-linéaire afin d’observer cette polarisation spontanée à la température ambiante.Les mesures du magnéto-transport à température ambiante ne permettent pas d’étudier la polarisation électrique dans le Cr2O3, puisque la magnétorésistance tunnel mesurée à RT est nulle. Nous avons donc cherché une autre méthode la génération de la seconde harmonique qui est une méthode d’optique non linéaire, qui peut donner des informations sur l’état de la polarisation électrique dans un matériau non centrosymétriques. Elle a été utilisée dans notre cas pour déterminer la polarisation d’amas d’oxyde de chrome Cr2O3 super-paraélectriques à température ambiante>

  • Titre traduit

    Magneto-electric effect in strained nanoparticles Chromium oxide Cr2O3


  • Résumé

    In this thesis, it was shown the strained nanometre size chromium oxide particles embedded in a single crystallise dielectric matrix exhibit magneto-electric coefficients several orders of magnitude larger than the linear terms in bulk Cr2O3 . These clusters are studied in a double tunnel junction Fe/MgO-Cr-MgO/Fe and their magnetization varies under bias voltage, opening the possibility of efficient use of electric field for controlling the magnetization of the material. It also provides evidence for the occurrence of a significant spontaneous electric polarization on the chromium oxide particles which not only behave as super-paramagnetic but also as super-paraelectric material. The electric polarization is of order of 0,22 μC cm-2 at low temperature. In order to study the electric and magnetic proprieties of these clusters with different transport conditions compared to the double tunnel junction in reference, we reproduced smaller clusters in dielectric matrix MgO as the upper magnetic layer of iron is replaced by a non magnetic layer Pd.In the second part of our work, we used a non- linear optical method to observe the spontaneous polarization at room temperature.The magneto-transport measurements at room temperature do not allow to study the electrical polarization in the Cr2O3, since the tunnel magnetoresistance measured RT is zero. We therefore sought an alternative method of generating the second harmonic which is a nonlinear optical method, which can provide information on the state of the electric polarization in a non- centrosymmetric material. It has been used in our case to determine the super- cluster Cr2O3 paraelectric at room temperature of chromium oxide polarization .Under application of a positive voltage , the variation of the SHG intensity gradually changing to 7 V with 40 % of the reports . We eliminated two major phenomena may induce this change as the influence of capacitive loads or a plasmonic effect , to suggest that this variation is due to the spontaneous polarization is aligned along the applied electric field. The variation of the SHG is observed for an electric field applied in the plane , but it shows instability . We attribute this change in this case an electro- migration in the MgO . we show the SHG variation in function of the voltage for several junctions studied an electric field perpendicular . It can be adjusted by a Langevin function of applied electric field.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique 063.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.