Itinéraires humains dans l'espace urbain à partir de quatre auteurs de romans policiers : Alicia Giménez Bartlett, Antonio Lozano, Juan Madrid, Andreu Martin

par Marie-Thérèse Vida

Thèse de doctorat en Etudes espagnoles

Sous la direction de Isabelle Reck.

Soutenue le 21-09-2013

à Strasbourg , dans le cadre de École doctorale Humanités (Strasbourg) , en partenariat avec Culture et histoire dans l'espace roman (Strasbourg) (équipe de recherche) .

Le président du jury était Jean-Pierre Castellani.

Le jury était composé de Philippe Merlo, Natalie Noyaret.

Les rapporteurs étaient Anne Paoli.


  • Résumé

    Le roman policier espagnol écrit au cours des trois dernières décennies se définit essentiellement comme un roman social urbain. Les déplacements des détectives mettent en lumière la cartographie d’un espace urbain espagnol en mutation, en accord avec les transformations subies par la société espagnole. Cette thèse se propose, à partir d’œuvres de quatre écrivains, Alicia Giménez Bartlett, Antonio Lozano, Juan Madrid et Andreu Martín, de dégager les lectures possibles de l’espace urbain qui permettent de mieux comprendre l’évolution de la société espagnole. Nous verrons d’abord un espace de proximité constitué d’une combinaison de lieux anthropologiques ; puis, un espace traversé de frontières visibles et invisibles qui entravent le mouvement d’une partie de la population ; enfin, un espace dans lequel la mobilité se généralise accentuant les inégalités entre ceux qui y ont accès et ceux qui sont condamnés à l’immobilité. Cette thèse propose une approche littéraire et sociologique du roman policier espagnol contemporain.

  • Titre traduit

    Human itineraries in urban space based on the work of four authors of crime novels : Alicia Gimenez Bartlett, Antonio Lozano, Juan Madrid, Andreu Martin


  • Résumé

    The Spanish crime novel that has been written over the last three decades can be essentially defined as an urban social novel. The movements of the detectives reveal the cartography of a Spanish urban space which is in mutation, reflecting the transformations undergone by Spanish society. Based on the work of four authors, Juan Madrid, Andreu Martín, Alicia Giménez Bartlett and Antonio Lozano, this thesis proposes various possible ways of interpreting that urban space, thus enabling a better understanding of the evolution of Spanish society. First of all, we encounter a space of proximity comprising a combination of places - as defined by Marc Augé ; then a space across which visible and invisible frontiers run, hindering mobility for a part of the population ; finally a space in which mobility is widespread, so emphasizing the inequality between those who have access to it and those who are condemned to staying put. This thesis thus proposes a literary and sociological approach to the contemporary Spanish crime novel.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique 063.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.