Le désir créateur et la dynamique de l'engendrement dans les oeuvres romanesques de Romain Rolland (1866-1944), de Hermann Hesse (1877-1962) et de D.H. Lawrence (1885-1930)

par Sarah Katrib

Thèse de doctorat en Littératures

Sous la direction de Pascal Dethurens.

Soutenue le 19-12-2013

à Strasbourg , dans le cadre de École doctorale Humanités (Strasbourg) , en partenariat avec Configurations littéraires (Strasbourg) (équipe de recherche) .

Le président du jury était Karl Zieger.

Le jury était composé de Olivier H. Bonnerot.

Les rapporteurs étaient Timothée Picard.


  • Résumé

    Quelles valeurs et fonctions à la fois sociales, éthiques et poétiques peuvent être attribuées à la création artistique ? Dans les romans étudiés – 'Rosshalde' et 'Le Dernier Eté de Klingsor' de H.Hesse, 'Jean-Christophe' de R. Rolland, L’'Arc-En-Ciel' et 'Femmes amoureuses' de D.H. Lawrence, la création apparaît comme le moyen privilégié de résister à la mécanisation de la société industrielle et au désenchantement moderne, bien plus, elle vise à repenser les fondements du monde occidental. Un rôle civilisateur et régénérateur est attribué à l’art. Cette idée conduit à aborder différentes conceptions du sujet et de l’identité de l’artiste : la création permettrait de concilier harmonieusement le singulier et l’universel, et l’artiste incarnerait volontiers une forme de philosophe, de héros, ou de prophète, ayant un rapport ambivalent à la communauté. De plus, ces romans empruntent des procédés d’écriture et de composition à la musique et à la peinture, tout en laissant également la part belle aux dialogues mettant en oeuvre des développements conceptuels. Le roman, en intégrant des raisonnements à la fiction, ne fixe pas d’interprétation. Il critique le dogmatisme et valorise une pensée dynamique et constamment liée à l’expérience.

  • Titre traduit

    Creative desire and the dynamics of creativity in the novelistic works of Romain Rolland, Hermann Hesse and D.H. Lawrence


  • Résumé

    Which values and functions, social, ethical as well as poetic, can be attached to artistic creation ? In the novels we studied - 'Rosshalde' and 'Klingsor’s Last Summer' by H.Hesse, 'Jean-Christophe' by R.Rolland, The 'Rainbow' and 'Women in Love' by D.H. Lawrence, creation seems to be the preferred means to resist the mechanization of the industrial society and to hold out against modern disillusionment, even more, it aims at rethinking the foundations of the western world. A civilizing and regenerating role is attributed to art. That leads us to approach different conceptions of the subject and of the identity of the artist : creation as a way to reconcile harmoniously the singular with the universal, and the artist as the reincarnation of a form of philosophy, of a hero, or of a prophet, having ambivalent relations with the community. Moreover, these novels adopt methods of writing and composition from music and painting, but they also give a lot of importance to dialogues making use of conceptual developments. By integrating reasoning to fiction, the novel does not fix the interpretation. It criticizes dogmatism and enhances dynamic thinking constantly linked to experience.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique 063.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.