« Manette et Moïse » : poétique du Juif de fiction dans la littérature, au tournant du siècle 1867-1929

par Juliette Benamron-Rosner (Rosner)

Thèse de doctorat en Littératures

Sous la direction de Éléonore Roy-Reverzy.

Soutenue le 21-11-2013

à Strasbourg , dans le cadre de École doctorale Humanités (Strasbourg ; 2009-....) , en partenariat avec Configurations littéraires (Strasbourg) (équipe de recherche) .

Le président du jury était Philippe Hamon.

Le jury était composé de Guy Ducrey, Christine Peltre, Marie-Françoise Melmoux-Montaubin.

Les rapporteurs étaient Jean-Louis Cabanès.


  • Résumé

    À l'aube du XIXe siècle, l'accélération de l'histoire, et la sécularisation qui s'installe, favorisent l'intégration sociale du Juif. Après 1789, il s'émancipe et devient un citoyen. Cette assimilation accompagne une intégration littéraire : le Juif devient un personnage de fiction, multipliant ses apparitions dans les œuvres françaises du XIXe siècle. Nous analyserons la manière dont les écrivains mettent à distance les stéréotypes dans l'élaboration d'un personnage judaïque, pour imaginer une profondeur littéraire et psychologique trouble et signifiante. Nous verrons en quoi ces représentations sont aussi marquées par un contexte historique particulier, comme l' Affaire Dreyfus, par exemple. Quelle influence le personnage juif a-t-il sur l'action ? A-t-il un destin ? Connaît-il l'amour ? A-t-il une identité permanente, ou est-il sensible au changement ? Le personnage juif crée une identité narrative particulière et problématique, tributaire de sa confession. Nous analyserons l'être, le faire et le dire du personnage juif, et montrerons comment la construction littéraire du personnage juif se nourrit aussi du dialogue entre texte et image.

  • Titre traduit

    "Manette and Moïse" : poetic of the jew of fiction in the literature, in the turn of the century 1867-1929


  • Résumé

    At the dawn of the XIXth century, the acceleration of the history and the secularization which settles down, favor the social integration of the Jew. After 1789, he is emancipated and becomes a citizen. This assimilation accompanies a literary integration : the Jew becomes a fictional character, multiplying his appearances in the french works of the XIXth century. We shall analyze the way the writers put at a distance stereotypes in the elaboration of a Jewish character, to imagine a shady and significant literary and psychological depth. We shall see in what these representations are also marked by a particular historic context, as the Dreyfus affair, for example. What influences the Jewish character has on the action ? Has he a fate ? Does he know love? Has he a permanent identity, or is he sensitive to the change ? The Jewish character creates a particular and problematic narrative identity, dependent on his confession. We shall analyze the being, the making and the telling of the Jewish character, and shall show how the literary construction of the Jewish character also feeds on the dialogue between text and image.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique 063.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.