Paysages silencieux dans le roman réaliste (1850-1900)

par Sebastian Thiltges

Thèse de doctorat en Littératures

Sous la direction de Guy Ducrey et de Frank Wilhelm.

Soutenue le 15-11-2013

à Strasbourg en cotutelle avec l'Université du Luxembourg , dans le cadre de École doctorale Humanités (Strasbourg) , en partenariat avec Configurations littéraires (Strasbourg) (équipe de recherche) .

Le président du jury était Sylvie Freyermuth.

Le jury était composé de Éléonore Reverzy.

Les rapporteurs étaient Jean-Louis Haquette, Denis Bertrand.


  • Résumé

    A la recherche du paysage silencieux ou du silence du paysage, cette thèse explore un large corpus ouvert de romans réalistes publiés en France, en Angleterre et dans les pays germanophones durant les années 1850-1900. Le parcours de lecture comparatiste représente un voyage littéraire en quête d'un type de paysage particulier, non pas paysage à connotation géographique, mais paysage perçu comme un espace imaginaire et sensible. Face au topos romantique que constitue le paysage silencieux, le silence «réaliste» apparait souvent comme une tentative de musellement des voix romantiques tout en démontrant que le réalisme réinvente les rapports entre l'être humain et le monde naturel, entre le sujet et l'objet de la perception. Contrecarrant l'hégémonie du visuel et du verbal, unissant des données objectives et humanistes, instaurant une relation entre le paysage et le lecteur, le silence dans le roman permet de découvrir des espaces inexplorés et garantit l'expérience d'une lecture nouvelle, à l'écoute des mondes naturel et textuel.

  • Titre traduit

    Silent landscapes in realistic writting (1850-1900)


  • Résumé

    In search of silent landscapes or of the silence of the landscape, this thesis explores a wide open corpus of realistic novels published in France, in England and in the German-speaking countries between 1850-1900. This comparative reading represents a literary journey looking for a particular type of landscape, not with geographical connotation, but perceived as an imaginary and sensitive space. Against the romantic commonplace of silent landscape, "realistic" silence often appears as an attempt Io muzzle the romantic voices, while demonstrating that realism reinvents the relationship between the human being and the natural world, between the subject and the object of perception. Abrogating the hegemony of the visual and the verbal, uniting objective and humanist observation, establishing a relation between the landscape and the reader, silence allows Io discover unexplored spaces and guarantees the experience of a new reading, as the attempt to listen to the natural and textual worlds.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique 063.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.