Les mobilités bulgares en Europe occidentale et plus particulièrement en France au cours de la période postcommuniste (1989-2012)

par Stephan Altasserre

Thèse de doctorat en Etudes slaves

Sous la direction de Évelyne Enderlein et de Michael Meylacq.

Soutenue le 22-11-2013

à Strasbourg , dans le cadre de École doctorale Humanités (Strasbourg) , en partenariat avec Groupe d'études orientales, slaves et néohelléniques (Strasbourg) (équipe de recherche) .

Le président du jury était Isabelle Reck.

Le jury était composé de Lidiya Mihova.

Les rapporteurs étaient Mirjana Morokvasic, Svetla Moussakova.


  • Résumé

    Cette thèse avait pour objectif de chercher à établir la spécificité des mobilités internationales bulgares postsocialistes à destination de la France. En premier lieu, ces travaux ont mis en évidence des aspects communs aux migrations en Europe occidentale. Puis, ils ont révélé des particularités qui concernaient seulement certains de ces territoires, parmi lesquels des régions françaises. Enfin, cette thèse a permis d'établir un certain nombre de mobilités spécifiques à la France (migrations d'intellectuels francophones englobant les étudiants, anciens élèves des établissements francophones, développement du Danovisme à partir de l'Hexagone, activisme de l'ancienne émigration, rôle de la Légion étrangère, mobilités roms). Elle a ainsi démontré le caractère singulier du choix de la France comme terre d'émigration des Bulgares.

  • Titre traduit

    Bulgarian mobility in Western Europe and particularly in France during the post-communist period (1989-2012)


  • Résumé

    The main objective of this PhD research was to type the specificities of Bulgarian post-communist mobility to France. First of ail, the research focused on highlighting the common features of migration in Western Europe. Then, specificities were revealed on some territories, including French regions.The research finally led to distinguish mobilities to France from the rest of Bulgarian migrations within Europe, revealing some specificities, as follows: French-speaking intellectual migrants including students, alumni from French schools, the spreading of Danovism from France, the activism of the former generations of Bulgarian immigrants, the role of the Foreign Legion and the Roma mobility.Thus, the research allowed to define the particular aspects of choosing an immigration to France for Bulgarian people.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique 063.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.