Etre grec dans la Smyrne des années 1920

par Hélène François

Thèse de doctorat en Etudes néo-helléniques

Sous la direction de Martine Breuillot.

Soutenue le 20-09-2013

à Strasbourg , dans le cadre de École doctorale Humanités (Strasbourg) , en partenariat avec Groupe d'études orientales, slaves et néohelléniques (Strasbourg) (équipe de recherche) .

Le président du jury était Meropi Anastassiadou.

Le jury était composé de Sia Anagnostopoulou, Johann Strauss.


  • Résumé

    Période cruciale marquée par la guerre gréco-turque, la cristallisation des tensions nationalistes des deux états en opposition et les vicissitudes de la politique intérieure grecque, les années 1919-1922 représentent un tournant décisif pour l’hellénisme d’Asie Mineure. Comment la population grecque de Smyrne va-t-elle vivre ces années de guerre placée sous la tutelle de l’état grec ? Le débarquement militaire et l’établissement de l’Administration hellénique de la ville de Smyrne et de sa région viendront-ils combler les espoirs d’une communauté qui attendait avec ferveur sa « libération » et son rattachement à la Mère Patrie ? L’étude de la presse locale hellénophone permettra d’aborder la problématique de l’identité nationale du groupe par le biais de ses représentations médiatiques. Les modes d’expression du « nous » et les appels à la mobilisation collective constitueront la base des revendications identitaires de l’hellénisme smyrniote à la recherche d’un ancrage national propre.

  • Titre traduit

    To be greek in the early 1920s Smyrna


  • Résumé

    The years 1919-1922 represent a crucial period marked by the Greco-Turkish war, the climax of nationalist tensions between the two states in conflict and the vicissitudes of the Greek domestic politics. From this point of view they constitute a real turning point for Hellenism in Asia Minor. How did the Greek population of Smyrna live those years of war placed under the mandate of the Hellenic state ? Did the Greek landing and the establishment of the Greek Administration in Smyrna and its region fulfil the hopes of a community that had been longing for “liberation” and its reunion with the Mother Land ? The study of the Greek local press will allow us to examine how the community’s search for national identity is represented in the media. The study will demonstrate that modes of collective expression and various calls for social mobilization constituted the basis that allowed Hellenism of Smyrna to discuss, define and claim a firm and proper national foothold.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique 063.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.