L'Afrique vue de Pologne : voyages et images littéraires

par Anna Garycka-Balmitgere (Garycka)

Thèse de doctorat en Littérature générale et comparée

Sous la direction de Romuald Fonkoua.

Soutenue le 09-01-2013

à Strasbourg , dans le cadre de École doctorale Humanités (Strasbourg ; 2009-....) , en partenariat avec Configurations littéraires (Strasbourg) (équipe de recherche) .

Le président du jury était Jean Bessière.

Les rapporteurs étaient Bernard Mouralis.


  • Résumé

    Les rapports entre la Pologne et l’Afrique sont abordés dans cette étude d’un angle historique et comparatiste, en vue de contribuer aux recherches sur l’image de l’Afrique dans les littératures européennes. En liaison étroite avec la situation géopolitique de la Pologne la problématique s’articule autour du regard posé sur un espace colonisé qui se constitue dans la littérature d’un pays n’ayant pas participé à la colonisation. Trois ordres de faits sont approfondis : les voyages des Polonais en Afrique, les récits issus de ces voyages et les images littéraires forgées dans l’imaginaire polonais avec leurs usages littéraires, idéologiques ou politiques. Les relations nouées entre les écrivains polonais et l’Afrique sont étudiées à travers un corpus étendu, qui se réfère aux grands écrivains de l’époque coloniale comme Joseph Conrad ou Henryk Sienkiewicz mais se focalise plus sur l’époque de la décolonisation des années 1950-1980, où les écrits de Ryszard Kapuściński sont mis en perspective par un grand nombre d’auteurs mineurs, reporters, médecins, missionnaires ou diplomates. L’altérité africaine est aussi approchée dans sa dimension spéculaire, comme un miroir à travers lequel s’observe et se définit l’identité polonaise. L’image polonaise de l’Afrique surgit ainsi dans son côté paradoxal en ce qu’elle va à l’encontre des images occidentales tout en les reproduisant. Lieu d’enracinement littéraire, l’Afrique devient dans la littérature polonaise un lieu de réflexion où – plus que des arrière-pensées politiques ou des culpabilités enfouies propres aux pays colonisateurs – se manifeste la communauté des destins.

  • Titre traduit

    Africa from a Polish perspective : travels and litterary images


  • Résumé

    The relations between Poland and Africa are considered in this thesis in a historical and comparative approach in order to contribute to the studies of the image of Africa in European literatures. As a link to the geopolitical situation of Poland the questioning is articulated about the image of a colonised space created in the literature of a country not implicated in colonisation. Three kinds of facts are analysed. First, travels by the Polish in Africa, then, stories created as a result of these travels, and finally the images that exist in Polish imagery with their literary, ideological or political uses. The relations between Polish writers and Africa are studied in an extended corpus which refers to writers of the colonial period (Joseph Conrad and Henryk Sienkiewicz) but is more focused on the decolonisation period from 1950 to 1980, where Ryszard Kapuściński’s writings are put in perspective by a number of secondary writers, reporters, physicians, missionaries or diplomats. The African alterity is also approached in its specular dimension as a mirror through which the Polish identity is observed and defined. The Polish image of Africa comes into view as a paradox since it simultaneously is contrary to Western images and a reproduction of them. A place of deep literary roots, Africa becomes in Polish literature also a place of reflection which – more than some politic ulterior motives or hidden culpabilities characteristic of imperial powers – reveals the union of destinies.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique 063.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.