La pratique du dessin et la cognition

par Jamal Arabzadeh

Thèse de doctorat en Arts visuels

Sous la direction de Germain Roesz.

Soutenue le 01-02-2013

à Strasbourg , dans le cadre de École doctorale Humanités (Strasbourg) , en partenariat avec Approches contemporaines de la création et de la réflexion artistiques (Strasbourg) (équipe de recherche) .

Le président du jury était Jean-Louis Deotte.

Le jury était composé de Jean-François Robic.

Les rapporteurs étaient Eric Bonnet.


  • Résumé

    L’axe principal de cette thèse intitulée « La pratique du dessin et la cognition » concerne le rapport entre la perception de l’artiste et son geste graphique, tout en limitant la portée de la recherche aux productions picturales réalistes. En ce sens, la thèse pose deux questions fondamentales. Premièrement : Comment l’artiste voit-il le monde ? Et deuxièmement : dans quelle mesure la manière dont l’artiste voit le monde détermine sa pratique et son résultat ? La thèse présente les différentes approches qui ont tenté d’expliquer le regard de l’artiste lors de la réalisation d'œuvres picturales. Englobant ces points de vue dans deux théories générales sur la perception de l’artiste, la thèse présente Gombrich et Ruskin comme les représentants de cette divergence. Trouver des rapports entre ces théories, les observations et les expériences personnelles est une des motivations initiales de cette thèse qui regroupe les différentes expériences de pratique du dessin dans deux approches, une holistique et l’autre régit par le principe de détail. Les caractéristiques principales de ces différents types de pratique sont examinées par une approche expérimentale de la cognition, tout en essayant de redéfinir l’activité du dessin sur le plan cognitif. La thèse se compose de trois parties. La première partie retrace la problématique dans un champ qui intègre l’expérience personnelle ainsi que les idées historiques et esthétiques sur le dessin. La deuxième partie comprend une initialisation du même sujet dans le domaine cognitif, où la question de la perception est détaillée dans ses mécanismes basiques. Ces apports conduisent à la synthèse de la thèse, objet de la troisième partie.

  • Titre traduit

    The practice of drawing and cognition


  • Résumé

    The principal axis of this thesis entitled "The Practice of Drawing and Cognition" refers to the relationship between the perception of the artist and his graphic gesture, limiting the scope of the research to the realistic pictorial productions. In this sense, the thesis poses two fundamental questions. First: How the artist sees? And secondly, to what extent the manner in which the artist sees determines (his) its practice and its result. The thesis presents the different approaches that have attempted to explain the vision of the artist during the execution of pictorial works. Incorporating these viewpoints in two general theories on the perception of the artist, the thesis presents Ruskin and Gombrich as representatives of this divergence. Finding relationships between these theories, personal observations and experiences is one of the initial motivations of this thesis that comprises the various experiments in practice of drawing two approaches- a holistic and the other by the principle of detail. The principal characteristics of these different types of practice are examined by an experimental approach to cognition, trying to redefine the activity of drawing on the cognitive level. The thesis consists of three parts. The first part traces the problematic in a field that integrate personal experience and the historical and a esthetic ideas on drawing. The second part contain initialization of the same subject in the cognitive domain, where the issue of perception is detailed in its basic mechanisms. These efforts lead to the synthesis of the thesis, the subject of the third part.



Le texte intégral de cette thèse sera accessible sur intranet à partir du 01-01-2029

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique 063.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.