Essays on the Chinese financial system

par Pierre Pessarossi

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Laurent Weill.

Le président du jury était Likka Korhonen.

Le jury était composé de Régis Blazy.

Les rapporteurs étaient Gunther Capelle-Blancard, Mingming Zhou.

  • Titre traduit

    Essais sur le système financier chinois


  • Résumé

    Cette thèse étudie le développement du système financier chinois. Elle dévoile des aspects nouveaux du développement du système financier sur la dernière décennie. Globalement, les résultats montrent que les progrès réalisés vers un système efficient demeurent contrastés. Le premier chapitre montre que le marché obligataire des entreprises non financières est toujours sous influence du gouvernement. Sur la base de cet élément, il est peu probable d’espérer une baisse de la domination du secteur bancaire sur le système financier. Le second chapitre montre que la gouvernance d’entreprise interne reste imparfaite. En analysant les fluctuations des prix des actions au moment de l’annonce d’un changement de P-DG, nous trouvons que le type de propriété de l’entreprise joue une influence majeure sur les conséquences d’une telle décision. Le troisième chapitre révèle que peu de progrès ont été faits en termes de concurrence au sein du secteur bancaire malgré le nombre de nouveaux entrants sur le marché. Cependant, les banques se comportent de façon plus efficiente sur la décennie. Il ne semble pas exister d’arbitrage entre les bénéfices d’une plus grande concurrence et l’efficience du système bancaire en Chine. Le quatrième chapitre montre les effets bénéfiques de la nouvelle réglementation sur les exigences en capital des banques chinoises en termes d’efficience bancaire. Les exigences en capital, en plus de fournir des coussins en capital supplémentaires, apparaissent réduire l’aléa moral entre les actionnaires des banques et leurs créanciers.


  • Résumé

    This dissertation analyzes the development of the Chinese financial system from different perspectives. It has shed light on the recent advancements of the last decade. Overall, the findings reveal a contrasted picture of the progress achieved towards an efficient system. Chapter 1 has shown that the corporate bond market is still impeded by government influence. Based on this evidence, it is thus very unlikely to expect the banking system to decrease its dominance on the financial system. Chapter 2 also stressed that internal governance mechanisms remain imperfect. By analyzing the market price fluctuations at the time of the announcement of a CEO turnover, we find that ownership type plays a major influence on the expected consequences of such a decision. Chapter 3 revealed that little progress has been made in terms of banking competition despite the increasing number of new entrants in the market. However, banks behaved more efficiently over the decade. No trade-off seems to exist for policy-makers between the benefits of lower banking prices and efficiency of the system. Chapter 4 finally showed the beneficial effects of the capital requirement regulation on bank efficiency in China. Capital requirements, in supplement to provide higher capital buffers, appear to lower moral between banks’ shareholders and debtholders.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique 063.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.