Critiques des dispositifs de sexualité entre contrôle des populations et subversion des normes sociales

par Celine Belledent

Thèse de doctorat en Sociologie et anthropologie politique

Sous la direction de Michel Rautenberg.

Soutenue le 15-10-2013

à Saint Etienne , dans le cadre de École doctorale Lettres, langues, linguistique et arts (Lyon) , en partenariat avec Centre Max Weber (Bron, Rhône ; Saint-Étienne) (équipe de recherche) .

Le président du jury était Martine Spensky.

Le jury était composé de Elsa Dorlin, Rada Iveković, Éléni Varikas, Eugénia Vilela.


  • Résumé

    Cette recherche cartographie la sexualité, elle cherche à lui donner un espace. Elle étudie comment la sexualité européenne se construit à l'époque moderne. Un fond de carte est élaboré à partir d'auteurs, particulièrement le Dr Krafft-Ebing, qui ont posé les jalons de la science de la sexualité, ainsi que d'autres champs sociaux qui s'en sont faits les relais. Cela montre l'importance des perversions dans la mise en place de « normes invisibles » de la sexualité. Il s'agit alors de donner un espace à ces territoires et flux de la sexualité – de faire une carte de l'orientation sexuelle.Les corps, les affects et les pratiques physico-sexuelles constituent les catalyseurs de la sexualité : ils sont investis de significations sociales (codes) et à leur tour codent et signifient (interfaces). La sexualité dans ses fonctions classificatrices et hiérarchisantes, disperse des vecteurs de contrôle des populations. Elle est une technique de structuration des populations par groupes raciaux et socio-économiques culturellement homogènes. La sexualité est liée à des visions impériales de ce que doivent être un homme normal, une femme normale, et les deux dans leur complémentarité. Ceci est affaire d'affinités : qui noue des liens ? Comment et pourquoi ? La sexualité prend alors une importance majeure dans la définition du soi, de ces zones de sédimentation qui ne sont pas seulement des démarches individuelles, mais aussi des politiques de comment vivre ensemble.

  • Titre traduit

    Deployments of sexuality, critical approaches in between control of populations and subversion of social norms


  • Résumé

    This research maps sexuality it seeks to give it a space. The background of the map is based on the modern authors who constituted a science of sexuality, especially Dr. Krafft-Ebing, and the fields which contributed to spread it through the social. It shows how perversions were important in constituting « invisible » norms of sexuality. It is then needed to give a space to these territories and fluxus of sexuality. Bodies, affects and physical-sexual practices are seen as catalysts of sexuality : they are invested by social significations (codes), that they spread (interfaces). Sexuality is a matter of classification, hierarchization. It has its management of population's vectors linked with constituting racial and socio-economical culturally homogenous. Sexuality is an imperial technic which project what should be a normal man, a normal woman, and both in their complementarity. This is about affinities : who makes alliances ? How ? And why ? Sexuality has then a main importance in defining oneself, these layering of deposits which are not only individual processes, but as well politics of how to live together.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Jean Monnet. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.