Paysage et photographie : la question du pittoresque

par Olivier Belon

Thèse de doctorat en Arts plastiques

Sous la direction de Joël Gilles.

Le président du jury était Christophe Viart.

Le jury était composé de Michel Poivert, Hervé Regnauld, Éric Vandecasteele.


  • Résumé

    Grand Parc est une série de 62 photographies de paysage prises entre 2008 et 2012 dans un parc de loisirs situé aux portes de Lyon. Les images révèlent un paysage conventionnel, saisi dans un lieu conçu et aménagé en écho à l'urbanisation croissante d'une grande cité. Elles témoignent également d'un paradoxe: comment l'indifférence éprouvée face à un paysage standardisé accompagne-t-elle malgré tout le sentiment d'être encore touché par le visible ? Un aménagement guidé par des impératifs économiques et écologiques peut-il encore nourrir un regard actif modelé par la peinture et la modernité ? Pour prendre la mesure de ces questionnements, cette thèse d'arts plastiques s'empare du pittoresque. La notion est d'abord étudiée dans sa dimension historique de catégorie esthétique dévalorisée pour être ensuite envisagée comme un outil théorique capable de soutenir un mode actif d'investigation visuelle.Confronté à des codes culturels émoussés, le pittoresque est réinvesti dans une perspective critique et invité à soutenir un regard lucide et néanmoins sensible sur une réalité sociale.

  • Titre traduit

    Landscape and photography : the question of the Picturesque


  • Résumé

    Grand Parc is a series of 62 landscape photographs taken between 2008 and 2012 in a parkland leisure resort close to Lyons. The images reveal a conventional landscape inscribed in a setting designed andadapted to echo the growing urbanization of a major city. They also reflect a paradox : the co-existence of indifference when facing standardized landscapes, and the sentiment of being moved, still, andnevertheless, by the visible world... Is it possible, today, for landscapes charged with economie and ecological imperatives to nourish and inspire beholder's experience even though long shaped by painting and modernity? This PhD thesis in visual arts focuses on the Picturesque as a means of addressing thesequestions. First from a historical perspective - the Picturesque as depreciated aesthetics - and subsequently as a theoretical tool capable of sustaining active visual investigation. ln the face of hackneyed cultural codes, the Picturesque is reinvested with critical perspective and summoned to cast a lucid but nonetheless sensitive eye on social reality.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Jean Monnet. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.