Le peuple dans la philosophie de Jeremy Bentham

par Armand Guillot

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Jean-Pierre Cléro.

Soutenue en 2013

à Rouen .


  • Résumé

    Le principe d'utilité permet-il de fonder la démocratie ? Pour répondre à cette question, il faut déterminer s'il permet de définir et de constituer un peuple. Aux yeux de Bentham, un peuple est d'abord une « multitude indéfinie d'individus non identifiables ». Le principe d'utilité ne peut être appliqué à une telle multitude. La première tâche de la philosophie politique est donc de réduire cette indétermination initiale : le peuple doit devenir une somme d'individus distincts et identifiables. Toutefois, le peuple n'est pas seulement l'objet du calcul d'utilité, il est également le sujet qui calcule. En d'autres termes, il est à la fois soumis au gouvernement et souverain. Or, en tant que souverain, il demeure indéfini. En effet, le peuple exerce sa souveraineté au travers de l'opinion publique, et le sujet de l'opinion publique est essentiellement « non identifiable ». Il n'est donc pas susceptible d'être intégralement soumis et contrôlé par un gouvernement. Ainsi, Bentham développe une conception originale de la démocratie, fondée sur le principe d'utilité et la théorie des fictions, qui révèle la diversité des modalités d'exercice de la souveraineté populaire et demeure pertinente pour les démocraties contemporaines.

  • Titre traduit

    The people in Jeremy Bentham's works


  • Résumé

    Does the principle of utility offer a satisfactory foundation of democracy ? In order to answer this question, it is necessary to determine whether and how the principle applies and contributes to the making of the « people ». At first sight, people are « an unassignable indefinite multitude ». Thus the principle cannot be applied to such a multitude. The first task Bentham assigns to political philosophy is to reduce this indefiniteness. The people must become a sum of distinct and defined individuals. But people are not only the object to which the principle is applied, they are also calculating subjects. As active subject people cannot be reduced to a sum of distinct individuals, they remain indeterminate. People exercise indeed their sovereignty as subject of public opinion, and this subject is essentialy « unassignable » and « indefinite ». Then it could not be entirely submitted and controlled by government. On the contrary, this is the « tribunal » of public opinion which controls government. Thus Bentham develops an original conception of the condition and exercise of popular sovereignty, which remains relevant to present democracies.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (317 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 308-317

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rouen. Service commun de la documentation. Section lettres.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : S5999
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.