"On tue un enfant " : de la clinique de la maltraitance infantile à la structure du fantasme

par Lyasmine Kessaci

Thèse de doctorat en Psychopathologie clinique

Sous la direction de Jean-Claude Maleval.

Soutenue le 30-11-2013

à Rennes 2 , dans le cadre de École doctorale Sciences humaines et sociales (Rennes) , en partenariat avec Université européenne de Bretagne (PRES) .

Le président du jury était Alain Abelhauser.

Le jury était composé de Alain Vanier.

Les rapporteurs étaient Roland Gori, Marie-Jean Sauret.


  • Résumé

    « On bat un enfant » ; « on tue un enfant » : pour la plupart de nos contemporains, c’est là l’horreur même — la transgression de ce qui reste encore de sacré dans notre culture dite moderne. Pour quelques autres, c’est une réalité clinique : celle que l’on saisit à travers ce que l’on appelle d’ordinaire « maltraitance infantile » et « infanticides ». Et pour tous (pour tout sujet), il s’agit également de la présentification d’un fantasme — le plus fondamental qui soit, encela qu’il convoque d’un côté le rapport au père et le masochisme primordial, d’un autre le rapport à l’idéal et le narcissisme primaire. Le plus fondamental des fantasmes, au point de pouvoir être considéré comme une écriture de sa « formule », le texte en exprimant au mieux la logique.C’est à nouer ces registres — structure du fantasme et réel clinique de la maltraitance infantile — et à en explorer les tenants et aboutissants, que se consacre cette thèse. Qui s’emploie à montrer d’abord comment la féminité peut porter à la maternité, et ce qui se joue dans le « désir d’enfant », voire dans le désir de mort de l’enfant (c’est-à-dire dans le ravage quand il aboutit à l’acte). Puis quels extrêmes peut atteindre la clinique avec le « syndrome de Münchhausen par procuration », d’une part, et les « néonaticides » avec conservation des corps des nouveau-nés, d’autre part (c’est-à-direavec ces situations où l’horreur se montre pour mieux se dissimuler, et se cache pour mieux s’exhiber).Ce qui permet donc, en dépliant ainsi ces figures de la mère, de l’enfant, et du mal, d’éclairer la logique du fantasme par le réel clinique — et réciproquement. C’est-à-dire d’éclairer la structure subjective, saisie au « coeur de l’être ».

  • Titre traduit

    "A child is being killed" : from the clinic of child abuse to the structure of phantasy


  • Résumé

    « A child is being beaten » ; « a child is being killed » : for most of our contemporaries, this is an epitome of horror — a transgression of what is still considered as sacred in our socalled modern culture.For some others, it is a clinical reality : the one we observe through what is usually called « child abuse » and infanticides.And for everybody (for every subject), it is also the presentification of a phantasy — the most basic of all, as it concerns on one hand the relationship with the father and the primordial masochism, and on the other one the relation with the ideal and the primary narcissism. It is the most fondamental of phantasies so much that it can be considered as an account of its « formula », the text expressing its logic at best.Intertwining these two matrixes — structure of the phantasy and clinical reality of child abuse — and exploring the ins and outs ; this is the issue analyzed in the thesis. First, what is shown here is how feminity can lead to maternity and what is at stake in « desiring a child », even in the desire for the child’s death (i.e. in the « ravage » when it leads to the acting out). Then which extreme can the clinical approach get close to with « The Munchausen syndrom by proxy » on one hand, and « neonaticides » with the keeping of the bodies of the new borns on the other one (i.e. where horror can be shown to hide all the better and to hide to be better exhibited).Hence the possibility, by unfolding the figures of the mother, of the child, and of the evil, to shed light on the logic of the phantasy thanks to the clinical reality — and vice versa.In other words, to throw light on the subjective structure, seized in the « heart of being ».

Autres versions

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2015 par Presses universitaires de Rennes à Rennes

De la maltraitance infantile à l'infanticide : la mère, l'enfant, le ravage


Cette thèse a donné lieu à une publication en 2013 par Université Rennes 2 à Rennes

"On tue un enfant " : de la clinique de la maltraitance infantile à la structure du fantasme


Cette thèse a donné lieu à une publication en 2015 par Numilog à Arcueil

De la maltraitance infantile à l'infanticide : la mère, l'enfant, le ravage

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Rennes 2. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 2 publication s .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2015 par Presses universitaires de Rennes à Rennes

Informations

  • Sous le titre : De la maltraitance infantile à l'infanticide : la mère, l'enfant, le ravage
  • Dans la collection : Clinique psychanalytique et psychopathologie
  • Détails : 1 vol. (302 p.)
  • ISBN : 978-2-7535-3703-3
  • Annexes : Bibliogr. p. 267-293. Notes bibliogr. Index

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2013 par Université Rennes 2 à Rennes

Informations

  • Sous le titre : "On tue un enfant " : de la clinique de la maltraitance infantile à la structure du fantasme
  • Détails : 1 vol. (444 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 371-405. 542 réf. bibliogr. Annexes. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

  • 978-2-7535-3703-3 De la maltraitance infantile à l'infanticide : la mère, l'enfant, le ravage : cacher l(es) exemplaire(s)
  • null "On tue un enfant " : de la clinique de la maltraitance infantile à la structure du fantasme : cacher l(es) exemplaire(s)
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Acheter en ligne

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2015 par Presses universitaires de Rennes à Rennes

Informations

  • Sous le titre : De la maltraitance infantile à l'infanticide : la mère, l'enfant, le ravage
  • Dans la collection : Clinique psychanalytique et psychopathologie
  • Détails : 1 vol. (302 p.)
  • ISBN : 978-2-7535-3703-3

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2013 par Université Rennes 2 à Rennes

Informations

  • Sous le titre : "On tue un enfant " : de la clinique de la maltraitance infantile à la structure du fantasme
  • Détails : 1 vol. (444 p.)
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier. Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.