Approche normative des conséquences du biais linguistique intergroupe : étude de l'évaluation de l'usage du langage en contexte intergroupe

par Yvette Assilaméhou

Thèse de doctorat en Psychologie sociale

Sous la direction de Benoît Testé.

Soutenue le 29-11-2013

à Rennes 2 , dans le cadre de École doctorale Sciences humaines et sociales (Rennes) , en partenariat avec Université européenne de Bretagne (PRES) .

Le président du jury était Pascal Marchand.

Le jury était composé de Andrea Carnaghi.

Les rapporteurs étaient Pascal Marchand, Serge Guimond.


  • Résumé

    L’objectif général de la thèse est d’examiner le rôle de l’utilisation du langage dans la perpétuation des biais intergroupes. Plus spécifiquement, il s’agit d’étudier les conséquences du Biais Linguistique Intergroupe (Linguistic Intergroup Bias, LIB,Maass, Salvi, Arcuri, & Semin, 1989). Le LIB est une manifestation subtile du biais de favoritisme endogroupe au niveau langagier. Ce biais se traduit par l’utilisation préférentielle de termes abstraits, i.e. des adjectifs, pour décrire les comportements positifs des membres de l’endogroupe et négatifs des membres de l’exogroupe, et à l’inverse par l’utilisation de termes concrets, i.e. des verbes d’action, pour décrire les comportements négatifs des membres de l’endogroupe et positifs des membres de l’exogroupe. Il est généralement admis que le LIB participe au maintien et à latransmission des croyances sur les groupes (Wigboldus & Douglas, 2007), cependant les processus sous-jacents restent relativement peu étudiés. Cette thèse propose une approche normative des conséquences du LIB, en examinant l’évaluation de l’usage de l’abstraction linguistique en contexte intergroupe. Le programme de recherche se décline en huit études. Trois études portent sur les liens entre usage de l’abstraction linguistique et évaluation des biais du locuteurà l’égard du groupe décrit. Quatre études examinent ensuite les liens entre utilisation de l’abstraction et évaluation de la valeur du locuteur en tant que membre de son groupe. Enfin, la dernière étude porte sur les conséquences des réactions sociales envers l’utilisation du LIB sur la perception des normes et sur l’expression explicite des biais intergroupes. Globalement, les résultats soutiennent l’idée que l’usage de l’abstraction linguistique en contexte intergroupe, et donc leLIB, peut faire l’objet de régulations normatives. Les implications pour le rôle du LIB dans la perpétuation des biais intergroupes sont discutées

  • Titre traduit

    Normative approach consequences of linguistic intergroup bias : study evaluating the use of language in intergroup context


  • Résumé

    The general aim of this thesis is to examine the role of language use into the perpetuation of intergroup bias. More precisely,we investigate the consequences of the Linguistict Intergroup Bias (LIB, Maass, Salvi, Arcuri, & Semin, 1989). The LIB is a subtle expression of ingroup bias at a linguistic level. The LIB refers to the tendency to use preferentially abstracts terms, i.e. adjectives, to describe positive ingroup and negative outgroup behaviors, and in contrast to use concrete terms, i.e. action verbs, to describe negative ingroup and positive outgroup behaviors. The LIB is widely accepted as playing a role in the transmission and the maintenance of beliefs about groups (Wigboldus & Douglas, 2007), however little is known about the underlying processes. This thesis develops a normative approach of the consequences of the LIB, by examining theevaluation of the use of linguistic abstraction in intergroup context. The research program is divided in eight studies. Three studies focuses on the relationships between the use of linguistic abstraction and the evaluation of the speaker’s bias toward the group being described. Four studies examine the relationships between the use of linguistic abstraction and the evaluation of the speaker’s value as a group member. Finally, the last study focuses on the consequences of social reactions toward the use of the LIB on the perception of norms and on the explicit expression of intergroup bias. In general, our results indicate that the use of linguistic abstraction, and therefore the LIB, may be subject to normative regulations. The implications for the role of the LIB into the perpetuation of intergroup bias are discussed


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2013 par Université Rennes 2 à Rennes

Approche normative des conséquences du biais linguistique intergroupe : étude de l'évaluation de l'usage du langage en contexte intergroupe


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Rennes 2. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2013 par Université Rennes 2 à Rennes

Informations

  • Sous le titre : Approche normative des conséquences du biais linguistique intergroupe : étude de l'évaluation de l'usage du langage en contexte intergroupe
  • Détails : 1 vol. (226 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 203-222. 308 réf. bibliogr. Index des tableaux et des figures
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.