Private Peer-to-peer similarity computation in personalized collaborative platforms

par Mohammad Alaggan

Thèse de doctorat en Informatique

Sous la direction de Anne-Marie Kermarrec.

Soutenue le 16-12-2013

à Rennes 1 , dans le cadre de École doctorale Mathématiques, télécommunications, informatique, signal, systèmes, électronique (Rennes) , en partenariat avec Institut de recherche en informatique et systèmes aléatoires (Rennes) (laboratoire) et de Université européenne de Bretagne (PRES) .

  • Titre traduit

    Calcul de similarité confidentiel en pair-à-pair dans les plateformes collaboratives personnalisées


  • Résumé

    Dans cette thèse nous considérons une plate-forme de filtrage collaboratif distribué dans laquelle chaque pair héberge ses informations personnelles, comme les URL qu'il a aimé, les pages d'information qui ont attiré son intérêt ou les vidéos qu'il a regardé, sur sa propre machine. Ensuite, sans reposer sur un tiers fiable, le pair s'engage dans un protocole distribué combinant ses données personnelles avec celles d'autres pairs afin d'exécuter un filtrage collaboratif. L'objectif principal est d'être capable de recevoir des recommandations personnalisées ou d'autres services comme un moteur de recherche distribué et personnalisé. Les protocoles de filtrage collaboratif basés sur les utilisateurs, qui demandent de calculer des similarités entre les utilisateurs, ont été appliqués aux systèmes distribués. Comme le calcul de similarité entre les utilisateurs nécessite d'utiliser leurs profils privés personnels, cela lève de sérieuses inquiétudes quant à la vie privée. Dans cette thèse nous adressons le problème du calcul de similarités entre les pairs sur une plate forme collaborative. Notre travail fournit une primitive préservant la vie privée pour le calcul de similarité qui peut rendre les protocoles collaboratifs respectueux de la vie privée. Nous adressons le challenge unique qui est d'appliquer des techniques de préservation de la vie privée pour le calcul de similarité aux systèmes dynamiques à large échelle. En particulier, nous introduisons un protocole cryptographique bipartite qui assure la differential privacy, une notion forte de préservation de la vie privée. De plus, nous résolvons le problème du budget de vie privée qui empêcherait les pairs de calculer leur similarité plus d'un nombre fixe de fois en introduisant la notion de canaux anonymes bidirectionnels. Nous développons aussi une variante hétérogène de la differential privacy qui peut apporter différent niveaux de confidentialité pour différent utilisateurs, et même différent niveaux de confidentialité pour différents items du profile d'un même utilisateur, prenant ainsi en compte différentes attentes en terme de préservation de la vie privée. De plus, nous proposons un protocole non interactif qui est très efficace pour publier une représentation compacte et préservant la vie privée des profiles des utilisateurs qui peut être utilisée pour estimer la similarité. Enfin, nous étudions le problème de choisir un paramètre de vie privée à la fois théoriquement et empiriquement en créant plusieurs attaques par inférence qui démontrent pour quelles valeurs du paramètre de vie privée le niveau de vie privée fournis est acceptable.


  • Résumé

    In this thesis, we consider a distributed collaborative platform in which each peer hosts his private information, such as the URLs he liked or the news articles that grabbed his interest or videos he watched, on his own machine. Then, without relying on a trusted third party, the peer engages in a distributed protocol, combining his private data with other peers' private data to perform collaborative filtering. The main objective is to be able to receive personalized recommendations or other services such as a personalized distributed search engine. User-based collaborative filtering protocols, which depend on computing user-to-user similarity, have been applied to distributed systems. As computing the similarity between users requires the use of their private profiles, this raises serious privacy concerns. In this thesis, we address the problem of privately computing similarities between peers in collaborative platforms. Our work provides a private primitive for similarity computation that can make collaborative protocols privacy-friendly. We address the unique challenges associated with applying privacy-preserving techniques for similarity computation to dynamic large scale systems. In particular, we introduce a two-party cryptographic protocol that ensures differential privacy, a strong notion of privacy. Moreover, we solve the privacy budget issue that would prevent peers from computing their similarities more than a fixed number of times by introducing the notion of bidirectional anonymous channel. We also develop a heterogeneous variant of differential privacy that can provide different level of privacy to different users, and even different level of privacy to different items within a single user's profile, thus taking into account different privacy expectations. Moreover, we propose a non-interactive protocol that is very efficient for releasing a small and private representation of peers' profiles that can be used to estimate similarity. Finally, we study the problem of choosing an appropriate privacy parameter both theoretically and empirically by creating several inference attacks that demonstrate for which values of the privacy parameter the privacy level provided is acceptable.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Bibliothèque de ressources électroniques en ligne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.