The pass-trough of exchange rate changes to price in the euro area : an empirical investigation

par Nidhaleddine Ben Cheikh

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Christophe Tavéra.

Soutenue le 14-10-2013

à Rennes 1 en cotutelle avec l'Université européenne de Bretagne , dans le cadre de Sciences de l'homme, des organisations et de la société , en partenariat avec Centre de recherche en économie et management (Rennes ; Caen) (laboratoire) .

  • Titre traduit

    La transmission des variations du taux de change aux prix dans la zone euro


  • Résumé

    Cette thèse met en évidence l’aspect macroéconomique du degré de report du taux de change sur les prix dans la zone euro. Nous utilisons un large éventail de méthodes économétriques récentes afin de fournir des mesures robustes sur la transmission du taux change ainsi que sur ses déterminants macroéconomiques. Notre recherche révèle le rôle prépondérant des facteurs macroéconomiques dans le déclin récent du degré de report. Une conséquence directe de ce résultat est que la baisse du taux de transmission du change n’est pas nécessairement un phénomène structurel, et il peut être ainsi résolu par des politiques macroéconomiques conjoncturelles. Par exemple, l’adoption de régimes de politique monétaire plus crédibles avec l’engagement de maintenir une inflation faible joue un rôle important dans la réduction de la sensibilité des prix aux variations du change. Ceci est particulièrement valable pour les pays dont les politiques macroéconomiques sont historiquement laxistes. Ainsi, la poursuite de politiques économiques solide et lisible au sein de l’UEM peut être un outil efficace pour réduire le degré de report du taux de change


  • Résumé

    This thesis highlights the macroeconomic aspect of the exchange rate pass-through to domestic prices in the euro area countries. We use a wide range of up-to-date econometric methods in order to provide robust measures of the rate of pass-through as well as to shed further light on its macro determinants. The main finding of our research is the prominent role of macroeconomic forces in driving the recent declin of the transmission of currency movements. A direct consequence of this result is that the lowering in the rate of pass-through is not necessarily a structural phenomenon and it may be solved via macroeconomic policies. For instance, the shift to a more stable monetary policy conditions with credible and anti-inflationary regime would reduce the sensibility of prices to exchange rate changes. This is especially true for countries with historically poor macroeconomic policies. Thus, a better macroeconomic management with a sounder set of policies within the EMU may be an effective tool for reducing the degree of pass-through


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Bibliothèque de ressources électroniques en ligne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.