FENTES LABIO-PALATINES : Approche étiologique génétique. Place des gènes de l’angiogenèse. Développement d’un modèle d’étude in vivo chez l’enfant.

par Caroline François-Fiquet

Thèse de doctorat en Médecine - STS

Sous la direction de Martine Doco-Fenzy.

Soutenue le 24-05-2013

à Reims , dans le cadre de Ecole doctorale Sciences, technologies, santé (Reims, Marne) , en partenariat avec (HERVI) Hémostase Et Remodelage Vasculaire post-Ischémie (laboratoire) .

Le président du jury était Philippe Nguyen.

Le jury était composé de Martine Doco-Fenzy, Bruno Bachy, Marie-Laurence Poli-Merol.

Les rapporteurs étaient Laurence Faivre, Philippe Pellerin.


  • Résumé

    Les fentes labio-palatines (FLP) sont la malformation cranio-faciale congénitale la plus fréquente. D'origine multifactorielle, elles sont la conséquence d'un défaut de fusion des bourgeons faciaux.Objectif et MéthodologieL'objectif de ce travail a été d'étudier la place des gènes de l'angiogenèse dans le cadre de la piste étiologique des FL/P. La méthodologie de ce travail comportait 3 étapes :- Une analyse systématique et exhaustive des gènes impliqués dans les FL/P comprenant les gènes identifiés mais aussi les gènes potentiellement impliqués.- Une analyse rétrospective des explorations génétiques des FL/P opérées au CHU de Reims entre 2003 et 2009.- La mise en place d'une analyse prospective (2009-2012, AOL) :- Génomique constitutionnelle par CGH Array- In situ au niveau des berges des fentes issues de déchets opératoires des chirurgies primaires des FL/P comprenant :Le développement d'un protocole de culture cellulaire de fibroblastesUne analyse anatomopathologiqueEt surtout le développement d'un modèle d'étude in vivo chez l'enfant d'analyse d'expression des gènes de l'angiogenèse.RésultatsL'analyse systématique des gènes impliqués dans les FL/P a mis en évidence 95 gènes dont plus d'une dizaine sont connus comme liés aux mécanismes d'angiogenèse (facteurs de croissance et protéases). Ces derniers sont en interaction entre eux mais aussi avec 18 autres gènes impliqués eux aussi dans les FL/P. Ainsi au total 1/3 des gènes d'intérêt sont soit des gènes de l'angiogenèse soit en lien avec eux.L'étude rétrospective nous a permis de mettre en exergue certaines formes cliniques originales qui ont été étudiées et publiées sous un angle « étiologique ».L'étude prospective nous a permis, après obtention des consentements, d'inclure 72 patients (30 FLP, 24FL, 18FP) opérés au CHU de Reims entre 2009 et 2012 d'une chirurgie primaire.Nous présentons :- nos résultats anatomopathologiques, et génétiques (CGH Array)- notre protocole de culture cellulaire- nos réflexions, notre cheminement aboutissant à la création du modèle d'étude d'analyse d'expression des gènes de l'angiogenèseDiscussionLa littérature a bien mis en avant une implication des phénomènes angiogéniques dans la constitution des FL/P par le biais des facteurs de croissance (TGFβ, PDGF C et Ra, FGF, TGFA, FGFR1, FGFR2 ; VEGF) et des protéases (MMP/TIMP2). L'ensemble de nos manipulations in situ nous permet aujourd'hui de disposer du matériel nécessaire pour l'étude de l'expression des facteurs impliqués dans l'angiogenèse sur les berges des fentes.Parallèlement, l'étude génomique constitutionnelle en CGH Array a permis de retrouver des variations non-connues comme polymorphiques chez 62% de nos patients. Des études familiales vont compléter notre travail. Elles permettront de savoir si ces CNV sont héritées ou De Novo et ainsi de préciser leur caractère bénin ou pathologique. L'identification chez un de nos patients d'une amplification, même de petite taille, du gène SKI (gène lié à la voie des TGFβ) nous encourage dans la poursuite de nos recherches d'anomalies constitutionnelles des gènes de l'angiogenèse dans les FL/PLa CGH array est une technique qui nous a paru particulièrement utile et fiable en terme de « scanning » et de dépistage.En conclusion, en pratique clinique, la découverte des anomalies préalablement certainement sous estimées par les cliniciens doit nous mener à une nouvelle réflexion sur le conseil génétique et sur l'utilité dans l'avenir d'un dépistage plus systématique.

  • Titre traduit

    Cleft lip-palate : Genetic-etiologic approach and role of gene expression in angiogenesis. Development of an vivo study model in children.


  • Résumé

    Cleft lip and palate (CLP) are the most common congenital craniofacial malformation. They have a multifactorial etiology and are the consequence of incomplete fusion of the facial buds.Objective and MethodologyThe objective of this work was to study the role of the genes of angiogenesis in the framework of studying the etiology of CL/P. Our methodological approach included 3 steps:- Systematic and thorough analysis of the genes involved in CL/P including identified genes but also genes that could be potentially involved.- A retrospective analysis of the operated clefts at the University Hospital of Reims between 2003 and 2009.- Implementation of a prospective analysis (2009-2012, AOL):- Constitutional genomic study by CGH Array- In situ with tissue specimens extracted from surgically excised cleft edges including:The development of a protocol for fibroblast cell culturesHistopathological analysisAnd above all the development of an in vivo study model in children for analyzing the expression of genes of angiogenesis.ResultsThe systemic analysis of genes involved in cleft lip palate unveiled 95 genes including about ten that are known to be related to angiogenesis mechanisms (growth factor and proteases). These genes interact between themselves but also with 18 other genes also involved in CL/P. In all, 1/3 of relevant genes are either angiogenesis-related genes or in direct relation with them.The retrospective study permitted to underline the some original clinical forms that were studied and published under an « etiological » angle.The prospective study included 72 patients (30 CLP, 24CL, 18CP), for whom we obtained informed signed consents, operated at the University Hospital of Reims between 2009 and 2012 for primary cleft surgery.We present:- Our histopathological and genetic results (CGH Array)- Our cell culture protocol (submitted for publication)- Our approaches and thought process behind the design of a study model for analyzing expression profiling of angiogenic genesDiscussionThe literature has highlighted the role of angiogenesis in the formation of cleft lip/palate via growth factors (TGFβ, PDGF C and Ra, FGF, TGFA, FGFR1, FGFR2, VEGF) and proteases (MMP/TIMP2). All our manipulations in situ have yielded the necessary material, i.e. edges of resected clefts, to study the expression of factors involved in cleft angiogenesis.In parallel, the constitutional genomic study in CGH Array enabled to uncover abnormalities in 62% of our patients. Family studies will complete our work. They will help to refine if these CNV are inherited or de novo and thus indicate their benign or pathological nature. In one of our patients, the identification of the SKI gene (related to the TGFβ pathway) encourages us to continue our research of genetic abnormalities of angiogenic genes involved in cleft lip/palate. CGH array appeared to be a very useful and reliable method in terms of scanning and screening.In conclusion, in clinical practice, the discovery of abnormalities which were probably underestimated by clinicians before, leads us to rethink the issue of genetic counseling and the relevance of a more systematic screening for these abnormalities in the future.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Reims Champagne-Ardenne (Bibliothèque électronique). Bibliothèque universitaire.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.