Paléodrainage, paléoenvironnements et paléoclimats de l'Éocène birman : implications sur l'origine et l'évolution précoce des anthropoïdes asiatiques

par Alexis Licht

Thèse de doctorat en Géosciences

Sous la direction de Jean-Jacques Jaeger et de Christian France-Lanord.

Le président du jury était Isabelle Cojan.

Le jury était composé de Jean-Jacques Jaeger, Christian France-Lanord, Michel Brunet, Dario De Franceschi, Julien Charreau.

Les rapporteurs étaient Jay Quade, Guillaume Dupont-Nivet.


  • Résumé

    Les plus anciens anthropoïdes fossiles sont issus de plusieurs formations géologiques asiatiques de l'Eocène moyen à tardif (47 à 34 millions d'années), parmi lesquelles la formation de Pondaung (Birmanie) a délivré la faune la plus diverse. L'objectif de cette thèse est de reconstituer la paléogéographie, l'environnement et le climat de l'Eocène birman afin de mieux comprendre leur histoire évolutive. Dans un premier temps, l'évolution de la provenance du sédiment de Birmanie centrale a été étudiée par une approche alliant pétrographie, lithostratigraphie et géochimie isotopique. L'étude montre que la Birmanie centrale est restée à l'écart de tout apport sédimentaire himalayen et tibétain et formait, à l'Eocène, une bande côtière connectant l'avant-pays indien avec la région de la Sonde. Les paléoenvironnements de la formation de Pondaung ont ensuite été reconstitués par une approche combinant sédimentologie fluviale, pédologie et paléobotanique. Ces approches révèlent un paysage de marécages saisonniers, de forêts ripariennes et d'espaces ouverts, développés sous un climat tropical à forte saisonnalité. Les bois fossiles identifiés représentent différents écotones forestiers similaires à ceux des forêts de mousson actuelles. L'étude en isotope stable de gastéropodes fossiles et de dents de mammifères confirme un régime de précipitation semblable à la mousson moderne. Les paléoenvironnements de Pondaung contrastent avec l'idée d'épaisses forêts primaires comme habitat préférentiel des premiers anthropoïdes et lient leur biodiversité aux zones tropicales saisonnières, où les plus grosses espèces, comme les amphipithécidés, étaient particulièrement compétitives.

  • Titre traduit

    Paleodrainage, paleoenvironments and paleoclimate of the Burmese Eocene series : implications on the origin and the early evolution of Asian anthropoids


  • Résumé

    The fossil record of the first anthropoids is currently fed by several Middle to Late Eocene Asian strata (47 to 34 millions years ago), of which the Pondaung Formation in Myanmar has yielded the most diverse and prolific fauna. The aim of this PhD is to reconstruct the paleogeography, paleoenvironments, and paleoclimate of the Eocene Burmese successions in order to better constrain the early evolutionary history of the anthropoids. The sediment provenance of central Myanmar was first studied using a multi-proxy approach, combining petrography, sedimentology and isotope geochemistry. Results show that central Myanmar was isolated from any Himalayan or Tibetan input and additionally formed a narrow coastal band linking the Indian foreland with the Sunda area during the Eocene. Alluvial palaeoenvironments of the Pondaung Formation were then reconstructed through a combined sedimentological, pedological and paleobotanical approach. Results revealed a mosaic landscape with seasonal swamps, riparian forests, and open areas, expanding under a tropical climate with significant seasonality. Fossil woods form different ecotones similar to those of modern days monsoonal forests. Paleoclimate reconstruction through stable isotope geochemistry on mammalian fossil teeth and fossil gastropods confirms a monsoonal, modern-like rainfall regime in the Eocene. Pondaung paleoenvironments contrast with the idea of Eocene evergreen rainforests as a preferential living environment for the first anthropoids and link the Eocene biodiversity of anthropoid fauna to the tropical seasonal areas, where the biggest species, such as the amphipithecids, were particularly competitive.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Poitiers. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.