Mobilités du quotidien, manières d'habiter et socialisation d'adolescents d'un village rural francilien

par Julian Devaux

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Marie-Hélène Massot.

Le président du jury était Rodolphe Dodier.

Le jury était composé de Marie-Hélène Massot, Yannick Sencébé, Frédéric De Coninck.

Les rapporteurs étaient Jean Yves Authier, Joël Zaffran.


  • Résumé

    Notre travail de thèse entend interroger les liens dynamiques existants entre mobilité quotidienne et socialisation à l'adolescence, au travers du cas d'adolescents résidant au sein de territoires ruraux franciliens. Pour cela, on a fait le choix d'une part de développer une conception particulièrement fine et extensive de la mobilité, qu'on a défini comme étant une interaction spatiale et sociale, ainsi que de procéder à une ethnographie localisée d'un village rural situé dans le sud-est de la Seine-et-Marne, durant près de deux ans et demi, et combinant différentes méthodes de recueil des données (entretiens ethnographiques, observations directe et participante…). D'un côté, l'analyse synchronique de ces liens permet de mettre en évidence une différenciation entre adolescents selon différents éléments centraux de leur socialisation, en l'occurrence dans leur mobilité, la dimension spatiale de leurs ressources sociales ou encore leurs manières d'habiter (usages des différents territoires, rapports à l'espace public et à l'espace domestique…). De l'autre, l'analyse des liens diachroniques entre mobilité et socialisation permet de resituer toute la dimension processuelle de la différenciation qui s'opère entre eux avec l'âge ainsi que les effets socialisants que comportent la mobilité, c'est-à-dire les manières avec lesquelles les pratiques remanient progressivement les dispositions acquises au cours de la socialisation primaire, dans la mobilité, les manières d'être et d'agir et plus largement participent à construire leur identité sociale et culturelle

  • Titre traduit

    "Mobility, ways of living and socialization : An analysis from the case of teenagers living in a rural village in the Paris region"


  • Résumé

    Our thesis intends to examine the existing dynamic links at the adolescence between daily mobility and socialization, trough the cases of adolescents living in rural areas in the Paris region. For this, we chose to develop a fine and extensive view of mobility, as a spatial and social interaction, and to conduct an ethnography localized in a rural village located in the southeast of Seine et Marne, for nearly two and a half years, combining different methods of data collection (ethnographic interviews, direct and participant observations…). On the one hand, the synchronic analysis of these links can highlight the differentiation between teenagers from differents central elements of their socialization, namely in their mobility, the spatial dimension of their social resources or in their way of living (their uses of different territories, reports to the public and domestics spaces…). In the second hand, the diachronic analysis of links between mobility and socialization can account for all the procedural dimension of differentiation that occurs between them with age, and the socializing effects of mobility, that is to say the ways in which practices transform the dispositions acquired during the primary socialization, in the mobility, their ways of being and acting, and generally how they participate to build their social and cultural identity


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Communautés d’Universités et d'Etablissements Université Paris-Est. Bibliothèque universitaire.
  • Bibliothèque : École des Ponts ParisTech (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne). Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.