Participation dans le projet urbain : les cas de la ZAC Paris Rive Gauche à Paris et de l'aménagement du Gwanghwamun Square à Séoul

par Hyojung Bae

Thèse de doctorat en Aménagement de l'espace, Urbanisme

Sous la direction de Viviane Claude.

Le président du jury était Nathalie Lancret.

Le jury était composé de Viviane Claude, Valérie Gelezeau, Christine Lelevrier.

Les rapporteurs étaient Jean-Michel Fourniau, Alain Delissen.


  • Résumé

    Cette thèse porte sur l'analyse des pratiques participatives des deux projets, la ZAC Paris Rive Gauche à Paris, l'aménagement du Gwanghwamun Square à Séoul. Alors que la « participation » dans le projet urbain est souvent annoncée comme l'objectif idéal, ce terme laisse une marge de traduction à chaque personne qui l'utilise. Cette thèse a pour objectif de comprendre le rôle de participation dans la fabrication de l'espace. Nous entamons d'abord l'étude du déroulement de ces deux projets urbains et de ses acteurs pour montrer leur place dans la démarche du projet. Ensuite, nous analysons la structure des dispositifs participatifs et leur fonctionnement. Il s'agit d'étudier la place des citoyens dans le projet urbain qui apparaissent à travers ces dispositifs et le lien qu'ils nouent éventuellement avec les acteurs. Qui sont-ils ? Pour répondre à cette question, nous analysons les figures des citoyens qui émergent lors de la participation. Nous avons retenu trois critères : 1) l'intensité de la participation, 2) l'intérêt qu'ils portent au projet et à l'espace, 3) la reconnaissance des savoirs citoyens. À partir de cette analyse sur la figure des citoyens, nous étudions comment des citoyens peuvent revendiquer leur présence dans la démarche du projet, et être reconnus par les acteurs ou non. Ce processus implique la mise en cause de la légitimité du projet et de l'autorité déléguée des acteurs. Si les acteurs du projet résistent à la réduction de leur portée dans la démarche du projet, qu'apporte la présence des citoyens dans l'aménagement de l'espace et à l'action publique collective ? Notre recherche montre que la dynamique participative n'est pas totalement malléable, malgré les difficultés de la prise de place des citoyens dans le jeu d'acteurs et de la reconnaissance de celle-ci. Nous avons essayé d'identifier les conditions de participation comme la possibilité de modifier la configuration des échanges, le partage des savoirs et la formation pour la participation

  • Titre traduit

    Participation in the urban project : the cases of the ZAC Paris Rive Gauche in Paris and the Gwanghwamun Square in Seoul


  • Résumé

    This thesis focuses on the analysis of participatory practices of two urban projects - the ZAC Paris Rive gauche in Paris and the creation of Gwanghwamun Square in Seoul. “Participation” in the urban project is often announced as the ideal objective. Its signification is disputable. The object of this thesis is to understand the role of participation in the making of spaces. For this, we start by describing the progress of these two urban projects as well as their stakeholders, to clarify their position in the project process. Then, the structure of the participating organizations and their functions are analyzed. By doing so, the place of citizens in the urban project as it appears in their relations with these organizations and their relations themselves with the stakeholders will be examined. Who are they? We analyze the types of citizens who emerge through citizen participation. Three criteria are selected: 1) the intensity of participation, 2) participants' interests, 3) recognition of citizens' knowledge. From these criteria, we research how citizens can claim their presence in the project, and be recognized by the stakeholders or not. If the stakeholders of the project resist the weakening of their influence in the project process caused by participation, what can the presence of these citizens bring to the space and to the public collective action? Our research shows that the dynamics of participation are not totally malleable, in spite of the citizens' difficulties in taking their place among stakeholders, and the recognition of their place. This research identifies the conditions of participation as the possibility of modifying the discussion situation, the knowledge sharing, and the learning to participate

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Communautés d’Universités et d'Etablissements Université Paris-Est. Bibliothèque universitaire.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.