Empirical Essays on Contagion during the Global Financial Crisis

par Suzanne Salloy

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Dorothée Rivaud-Danset.

Le président du jury était Dominique Lacoue-Labarthe.

Le jury était composé de Michel Boutillier, Dorothée Rivaud-Danset.

Les rapporteurs étaient Adrian Pop, Hélène Raymond-Feingold.

  • Titre traduit

    Essais empiriques sur la contagion durant la crise financière globale


  • Résumé

    L'objectif de cette thèse est double : évaluer, mesurer et analyser les effets de contagion sur les banques américaines et européennes lors la crise financière globale de 2008-2009 et étudier les canaux financiers qui ont contribué à la propagation de la crise aux pays du G7. En suivant une approche microéconomique de la définition de la contagion, nous testons, premièrement, l'hypothèse d'un effet de « contagion » sur les marchés boursiers à l'aide de la méthode des études d'évènements. Nous qualifions ensuite la contagion de « contagion pure » ou de « contagion rationnelle ». Deuxièmement, nous testons l'hypothèse de « contagion » contre « interdépendance » sur le marché des dérivés de crédit avec les modèles de corrélations conditionnelles asymétriques dynamiques. En troisième lieu, nous cherchons à répondre à une question macroéconomique : quel choc joua le rôle majeur dans la transmission de la crise financière globale, celui dû à la pénurie de liquidité ou celui provoqué par la dévaluation des actifs financiers? Pour cela, nous analysons, à l'aide d'un modèle vectoriel autorégressif à paramètres qui varient dans le temps, l'effet de chaque choc, venu des États-Unis, sur les marchés monétaires et boursiers des pays du G7. Enfin, nous questionnons l'intérêt de la régulation Bâle 3 portant sur le capital des banques du point de vue des banques contaminées durant la crise financière globale.


  • Résumé

    The objective of this thesis is the twofold: to assess, measure and analyze contagion effects to American and European banks during the global financial crisis of 2008-2009 and to study the financial channels that contributed to the spread of the crisis to G7 countries. Following a microeconomic approach of the definition of contagion, firstly, we test the hypothesis of “contagion” on stock markets using the event study methodology. Then, we qualify it as “pure contagion” or “rational contagion”. Secondly, we test the hypothesis of “contagion” versus “interdependence” on credit derivative market using the asymmetric dynamic conditional correlations models. Thirdly, we aim to answer a macroeconomic issue: which shock played the major role in spreading the crisis from U.S. to money and stock markets of G7 countries, the shock due to liquidity shortage or the shock due to the devaluation of financial assets? We use a Time-Varying Parameters Vector-Auto Regression methodology. Finally, we provide insights into the impact of Basel III regulation of banks capital, by focusing on banks contaminated during the global financial crisis.



Le texte intégral de cette thèse sera accessible sur intranet à partir du 09-12-2033

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?